AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

Mélora Del Rey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mélora Del Rey

avatar

Infirmière


Messages : 15
Experience : 17
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 28
Age du personnage : 23 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme:
Nom de la Bête: Swanée
Type de Bête: Cavale noir

MessageSujet: Mélora Del Rey   Dim 4 Avr - 20:56



MELORA DEL REY

¤Nom : Del Rey
¤ Prénom : Mélora
¤ Surnom : Pearl
¤Age : Le problème, c'est qu'elle-même ne le connaît pas, enfin pas exactement c'est qu'elle ne sait plus faire la part des choses ... A quelques années près, c'est une jeune adulte, à peine sorti de l'adolescence, un observateur attentif pourrait lui donner environ 23 ans, mais cependant par certaine de ses attitudes on pourrait lui donner moins, insaisissable elle est sans âge.

¤ Sexe :
Féminin. Il me semble !
¤Statut : Infirmière
¤ Orientation Sexuel: Hétérosexuelle
¤ Arme: Ce qui a du tranchant. Ouille! Je me suis coupée....
¤Pouvoir:

Fouet aqueux (pouvoir initial)
A partir d’eau, Mélora crée un long fuseau d’eau de 2 mètres de long qui à la consistance égale à celle d’un véritable fouet.

2er année : Le fouet de Mélora s’allonge selon sa volonté, ainsi elle apprend à maîtrisé l’apparence de ses créations aqueuses. [Augmentation du pouvoir]
3e année : Mélora peut former disque aqueux [Evolution du pouvoir]
7e année : Mélora crée des aiguilles aqueuse, dont le pouvoir perforant est égale voir supérieur a celui du métal [Augmentation de Pouvoir]

4e année : Mélora oriente sa manière d’appréhender l’utilisation de l’eau d’une autre manière. Elle commence la guérison aqueuse sur les blessures extérieures [ajout d’un pouvoir personnel]
5e année : La guérison se propage sur les blessures internes [Augmentation de pouvoir]
Après sa sortie de l’école, Mélora développera sa capacité de soin interne, au point de retirer les substances néfastes qui se trouve dans le corps humain. Bien sur cette capacité à ses limites et pour l’heure. Elle ne la maîtrise pas encore totalement. [Evolution]

¤Apparence:

-Iris : Azuré
-Peau : nacre
-chevelure : Ebène
-Taille : 1m52



Mesurant près d’un mètre cinquante-deux, on peut dire sans coup férir que Mélora est de petite taille pour le commun des mortels. Dame nature semble l’avoir oublié de ce côté là lors de la distribution des centimètres lors de sa création.
De part sa stature, il serait aisé de prendre Mélora pour l’une de ces nombreuses femmes fragile, qu’elle est pourtant loin d’être. Si un jour quelqu’un venait à se méprendre sur ce détail il en sera durement toucher. En la regardant, on pourrait penser qu’elle est l’une de ces statues de verre, infiniment délicates, qu’un mouvement trop brusque ou alors un souffle pourrait faire voler en éclat. Les apparences sont fortement trompeuses dans ce cas ci. Le contenant est l’expression quasiment complète du contenu.
L’on retrouvera cette délicatesse apparente dans sa façon de se déplacer, d’une discrétion infinie, mouvance envoutante, pas de velours à la légèreté d’une plume. Elle donne parfois l’impression fugace de flotter à la place de marcher. Démarche implacable et suave à la fois. Le dos parfaitement droit, le menton légèrement redressé et ses mains ondulant autour d'elle au rythme de ses pas et du mouvement de ses hanches. Étant élancée et légère, elle peut donc se mouvoir avec une célérité accrue, sa silhouette filiforme peut se glisser dans le moindre interstice sans que l'on puisse s'en douter tant que l'on ne la regarde pas avec attention.
Cependant à d’autre moment lorsque son humeur se fait plus houleuse cela devient tout le contraire, pas qui s’affirme a chaque avancée, lourd de sens. Par cette expression de ses sentiments l’ont découvre deux attitudes bien distincte, qui mettent en évidence l’être de la jeune femme.

Jeune fille gracile, beauté élancée et rêveuse qu’elle est, telle une enfant de la Mère Nature. Elle possède de fines épaules, une taille de guêpe et des jambes bien galbées.Chacun de ses membres est délicieusement fin et délié, emprunt de grâce et de fluidité.

A cette douceur étourdissante viennent se heurter les longues mèches de cheveux noirs. De soyeuses boucles de jais, où à chacun de ses gestes créés des reflets violine et azurés qui se jouent de votre vue dans un doux chatoiement. Mèches qui s'élancent sur le galbe délicat de son cou pour courir dans la cambrure de son dos et mourir à la courbe de ses reins. Sous ce rideau miroitant se dissimule deux orbes espiègles et rieuses. D'immenses yeux bleus délicatement ourlés de cils longs et troublants. Des yeux en amande où l'on peut facilement se perdre, mais qui sont également capables de geler quelqu'un sur place en un regard. Le reste des traits de la jeune femme se compose du doux ovale de son visage, qui œuvre dans la continuité d’un menton aux courbes épurées. La mince arête de son nez et rehausser par de haute pommette, surmonté par des arcades sourcilières volontaires. S’ils sont délicats, le moindre de leurs mouvements trahissent son état d'esprit. Laissant, en règle générale, filtrer au grand jour ses émotions.

Mélora est un être que pas mal qualifierait de belle, il y a des stigmates de son passé qui l’ont marquée à vie malgré toute ses connaissances dans le soin et celles de la personne qui la formé, rien ne pourra enlever ces cicatrices du corps de la jeune femme, elles pourront s’estomper avec le temps mais seul de longue années de patience pourront y venir à bout.


¤Caractère :


Tantôt aussi vive qu’une flamme qui s’embrase, un rien peu la rendre d'humeur bougonne, la laissant s'emporter sur les rivages de la colère. Humeur dangereuse pour le commun des mortels.
Tantôt tranchante tel une lame, aussi acérée que sa maîtrise de langue qui faite d’elle un maitre en la matière. Néanmoins cet aspect qui aurait pu être que positif à son mauvais côté, ce talent est plutôt mis chez elle au service d’une ironie, même cinglante à ses heures.
Mais les mots qui la définissent le mieux sont : Loyale, joyeuse, charitable, bornée et coléreuse qui sont les maîtres mots de la composition mentale de Mélo. Il va sans dire individu composé, caractère compliqué. Le premier déterminant le suivant. Etre dual certain côté renaissant de nulle part, comme si la personnalité de l’ancien propriétaire de son cœur s’incorporait à elle de temps à autre.

Joyeuse, parce que tout en elle respire la joie de vivre; un rien la fait sourire, ce n’est pas du par un manque d’esprit ou une ingénuité excessive, mais plutôt comme une sorte de sauvegarde ou alors de carapace peut-être, puisqu’elle n’a pas eu une de ses vies pleines de luxe et de facilité que d’autre on eu la chance de connaitre. Selon elle : « Souris à la vie et elle te sourira » Maître mot de sa manière d’appréhender la vie, autant chaque chose à moyen d’illuminer une journée, autant peu de chose la font pleurer. Véritable boute-en-train sa joie de vivre se communique aux personnes de son entourage.

Charitable, véritable cœur en or la jeune femme à une capacité du don d’elle-même inégalable. Non ce n’est pas une liberté de pensée déviée que j’exprime là. Mais c’est un être qui aide dés qu’elle le peut pour ça qu’elle décida de s’orienter vers la médecine, même si c’était également une forme de remerciement pour l’être qui la sauvé.

Bornée et têtue, son courage dans l’adversité fait qu’elle ne baisse jamais les bras, peut-être est-ce une forme d’obstination mais alors le courage est une forme d’idiotie qu’elle accepte d’assumer les conséquences, sans aucune hésitation. Mélora est prête à risquer sa vie pour défendre se qu'elle croît être juste.
Par ses simples « idéaux » le fait de ne pas faiblir est primordial, avantageusement pour elle-même, elle est détentrice d’un caractère fort. Très fort même… Bien plus qu'on peut l'imaginer en la regardant… Son mental, de fer et d'acier n'est ni plus ni moins que la parfaite confirmation de ce que son apparence annonçait, et au delà. Cependant cet avantage peu devenir un inconvénient, dans c’est cas là sa vive intelligence, action réfléchie, fait place à un être qui fonce tête baissée dans les ennuies.

Déterminée, une fois qu'elle a un objectif, elle ne reculera devant rien pour l'atteindre, pas même devant des actions que d'autres jugerais répréhensible.

Indépendante, elle n'accepte généralement une autorité que si celle-ci lui donne des ordres en accord avec ses choix et ses idées, sans se soucier de si ce comportement bohème et libre plait ou non a ses supérieurs. Une vraie tête de mule quand elle s'y met.

Coléreuse, parce qu’elle garde rarement ou alors que très difficilement son sang froid, Mélo fait partit de ces gens au tempérament dit volcanique. Un rien peu la mettre en colère et ses irritations se manifeste parfois de façon violente dirons-nous…
C’est divers point principale du caractère de la jeune femme ne sont que la partie immergée de l’iceberg, ainsi elle réserve plus d’un tour dans sa manche.


CHIMERE

¤Nom de la Bête: Swanée
¤Description Physique:

Noirceur insondable, vent qui souffle pour venir s’insinuer doucement en vous, long frisson qui s’empare de l’échine pour remonter le long de la colonne. Froideur qui s’empare de votre être, sentiment poignant, retirant du ressentit toutes traces de joie, de souvenir heureux…
La cavale est en route, messagère des plus obscurs desseins de sa propriétaire. Rare son ses sorties et lorsque vous ressentirez sa présence, avant même l’avoir entraperçue vous préfériez qu’elle retourne dans les tréfonds de l’esprit de sa créatrice.

Swanée est de la race cavale. Etre de légende à deux pendants. L’un de lumière, l’autre d’obscurité.
Vous l’aurez deviné, la chimère de notre chère infirmière appartient aux ténèbres. Animal robuste, à la robe noir. Elle possède une tête au chanfrein convexe avec des yeux vifs et des oreilles bien implantées et mobiles.

Son encolure, épaisse et légèrement arquée, est ornée de crins abondants d’un noir délicieux et soyeux. Swanée présente de belles épaules musclées et obliques et un dos court. Elle détient un corps aux formes harmonieuses et proportionnées. Son arrière-main est large et sa queue est attachée bas.



¤Description Morale:


Autant sa propriétaire Mélora Del Rey est d’un naturel accueillant, jovial, tendre. Autant Swanée est son antagoniste. L’une exprimant ce que l’autre n’est pas. Entité en deux parties, l’une n’allant pas sans l’autre.
Swanée n’est autre que le reflet d’un sentiment violent qui s’est emparé de la jeune fille lors de son adolescence, sentiment de haine, de rage qui vous écorche le corps et l’âme tellement c’est violent. Une seule chose vous possède, une seule pensée concrète vous obsède.
Celle de la vengeance.
De cette parcelle est née Swanée, qui est la compagne des doléances de son amie. Créature dur et froide pour la majorité des gens, elle renferme un peu de douceur en son sein. Mais uniquement réservé à sa maîtresse.



¤Pouvoir de la Bête:

Transformation aqueuse :
Le corps de Swanée prend la consistance de l’eau, silhouette aquatique qui à la possibilité d’être malléable en fonction des circonstances.

Caisson aqueux :
Prison d’eau, ou la chimère renferme sa victime. Créant un changement de pression dans cette loge par une compression, jusqu'à destruction complètement du pauvre être qui sera enfermé dedans. Bien sur c’est dans le pire des cas, Mélora ne permettrait jamais à sa créature d’allez jusqu'à de telle extrémité.

Geyser:
Par un vigoureux coup de sabot, Swanée créera une faille dans le sol d’où sortira un jet d’eau dont l’ampleur dépendra de la force déployée par la puissance du premier choc de l’animal.



HISTOIRE


Il y a une théorie dans le corps médical qui soutient que les receveurs qui ont bénéficié d'une transplantation cardiaque ont des souvenirs, des sentiments, des expressions, des caractères de la vie du donneur. Évidemment, cette hypothèse est rejetée par la plupart des médecins.
Vous vous demandez surement qu’est-ce que cela à voir avec notre histoire ? Et bien, c’est simple, cela à voir avec tout ! Par cette simple théorie, on explique comment une jeune femme qui n’a rien à voir avec un conflit, va y entrer avec une passion qui n’est pas la sienne.
______________________________

C’était par une nuit de printemps que l’histoire commença, elle débuta comme suit…. Dans l’air froid mais encore piquant de cette aurore de printemps, le jour se levait, annonciateur du renouveau de la vie mais aussi du commencement d’une. La nature resplendissait, air vibrant de fraicheur, d’énergie. Cette nature éparse resplendissait dans la froideur et la rigueur d’une de ces métropoles de l’orient. Berceau du soleil levant comme dirait certain.
Murs de verres qui s’élèvent dans tout les environs de la ville, soleil qui s’y reflète par jeu chatoyant, un coup par-ci un coup par là. Myriade de couleur qui s’épanouissait dans l’air. Comme une sorte de salut aux petits êtres qui était né cette nuit. La nature et la vie souhaitaient sans doute leur montré à quel point elle pouvait être belle.
Parmi tous les nouveaux nés que pouvait compter cette ville, il y avait une petite fille, en tout point semblable aux autres. N’ayant pas des parents pauvre ou très fortuné elle ne dépassait pas la classe moyenne, aucun destin particulier ne lui appartenait, juste un avenir qui semblait heureux et prometteur. Son père observait pour l’heure ce petit présent des cieux qu’était Mélora, car pour lui et sa femme ce petit bout de chou était leur bien le plus précieux.

« Alors ? »



Laissera-t-il échapper, curieux de savoir le choix définitif de sa femme, après un long silence aux accents paisible et serein. Celle-ci sourit légèrement, amusée par la curiosité de son cher et tendre et répondra simplement comme suit.
« Mélora….Elle s’appellera Mélora »
______________________________

Les années passaient s’écoulant doucement, lentement, l’enfant grandissait dans la plus paisible des vies et des familles comme c’est exprimé là on pourrait croire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Pourtant ce n’était pas si rose que cela bien vite l’on découvrait vers l’âge de 6 ans qu’elle souffrait d’un souffle au cœur. D’abord les parents crurent que c’était une maladie assez bénigne car l’enfant ne présentait aucun symptôme inquiétant mais nonobstant plus le temps passait plus la lassitude se faisait percevoir et plus elle s’essoufflait et la récupération se freinait.

Arrivé à l’âge de 8 ans la petite fille fut mise sur une des innombrables listes d’attente pour une greffe du cœur, mais le jour tant attendu et qui marquera à jamais sa vie ne viendra qu’a l’âge de 19 ans, année ou elle avait commencé une première année d’infirmière. Année qui suivait sa dernière année d’étude à Tsubasa.
______________________________

Bip, bip, bip….


Paupière qui bat, mal de tête, impression d’être perdue dans les méandres d’un lieu inconnu. Mélora s’interrogeait sur le pourquoi de sa venue en ce lieu. Puis ses souvenirs revinrent ! Elle venait d’avoir sa transplantation cardiaque tant attendue.
S’examinant d’un œil critique elle se dit qu’elle n’avait pas l’air morte et quand elle avisa la cicatrice qui balafrait le centre de sa poitrine il n’y avait plus d’hésitation possible. Elle avait été opérée sur ces réflexions elle se rendormit sachant pertinemment bien que les jours à venir allait être éreintant.

______________________________

Quatre années avaient passé depuis le jour de son opération. Les stigmates de sont opérations s’étaient estompés, jusqu'à disparaitre complètement. Malgré son diplôme en poche et son futur dans son ancienne école Tsubasa. La vie de Mélora avait bien changé en divers point depuis ce fameux jour.



Réduire la vie à...
des formules indécises
c'est bien impossible, elle
tu vois, se nuance à l'infini




C'est comme une lettre
Qui c'était écrite à l'envers...
Coule dans ma tête
un monde fou qui veut naître


Dernière édition par Mélora Del Rey le Lun 5 Avr - 23:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohko Minamoto

avatar

3ème Année/Admin


Messages : 329
Experience : 318
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 26
Age du personnage : 17 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Aya
Type de Bête: Renard-Dragon/Humanoïde

MessageSujet: Re: Mélora Del Rey   Lun 5 Avr - 23:08

Les pouvoirs étant vu avec toi, même si ils ne sont pas noter, je te valide. Bienvenue parmi nous.

~°Présentation Validée°~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsubasa-gkn.forumsactifs.net
Mélora Del Rey

avatar

Infirmière


Messages : 15
Experience : 17
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 28
Age du personnage : 23 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme:
Nom de la Bête: Swanée
Type de Bête: Cavale noir

MessageSujet: Re: Mélora Del Rey   Lun 5 Avr - 23:10

Merci beaucoup ^^


Je m'y attèle, doucement en essayant de pas trop me gouré dans ce truc que je pige pas encore totalement xD.

Sinon j'ai mis les pouvoirs de ma bête dans la fiche.



Réduire la vie à...
des formules indécises
c'est bien impossible, elle
tu vois, se nuance à l'infini




C'est comme une lettre
Qui c'était écrite à l'envers...
Coule dans ma tête
un monde fou qui veut naître
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohko Minamoto

avatar

3ème Année/Admin


Messages : 329
Experience : 318
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 26
Age du personnage : 17 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Aya
Type de Bête: Renard-Dragon/Humanoïde

MessageSujet: Re: Mélora Del Rey   Lun 5 Avr - 23:21

J'ai vu ^^





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsubasa-gkn.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Mélora Del Rey   


Revenir en haut Aller en bas
 

Mélora Del Rey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TSUBASA GAKUEN :: PARTIE RPG :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit