AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

[SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Superviseur

avatar

1ère Année


Messages : 28
Experience : 37
Date d'inscription : 23/12/2009


MessageSujet: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Mer 23 Déc - 23:03

Une soirée organisée par les Piliers de l'Institut et acceptée par la Directrice, c'est ce qu'il va se produire dans la Salle des Fêtes se trouvant sur le site où se trouve Tsubasa Gakuen. Cette soirée sera une soirée costumé, soirée chaperonné par divers adultes... adultes qui sont bien sûr employé dans l'école, tel que des Surveillants ou des Professeurs. Toutes personnes y participant seront obligatoirement costumé, sinon, ils ne pourront rentrer dans la salle sous ordre de la Directrice. Parlons plutôt de l'organisation de la salle.

La salle est immense, il y a au centre, une piste pour les danseurs, deux portes l'une d'entrée et l'autre de sortie de secours, et vers la sortie de secours se trouve le DJ et son matériel. L'on peut voir, sur le côté droit quand on rentre dans la salle, le buffet, avec les boissons et la nourriture, le tout sur un bar qui est utiliser par un barman, et tout droit, en rentrant, il y a donc le matériel du DJ, tandis que sur le côté gauche se trouve des tables et des chaises pour ceux qui veulent rester tranquille et discuter. L'on peut voir en haut, à la place du plafond, une immense baie vitré, menant vers le ciel étoilé, ainsi que divers ballon et autre lumière pour mettre l'ambiance comme dans les Bal dans les films. Il y a aussi des machines pour les jets de confetis conçu pour la fin de la soirée.

La soirée commence à 21 heure... La nuit a finit depuis quelques heures de tomber, et le froid est présent, mais le chauffage à l'intérieur de la salle vous réchauffera.

ATTENTION! Tout ceux qui font un RP en dehors de ce topic et qui a un lien avec le Scénario devront le spécifier tel que la préparation, où se balader dans l'école ou quoi... il devront mettre [SCENARIO DU BAL n°1] dans le titre du sujet. Merci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loo

avatar

2ème Année/Admin


Messages : 50
Experience : 168
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 26
Age du personnage : 17 Ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: Katana
Nom de la Bête: Anshin
Type de Bête: Loup Ailé

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Jeu 24 Déc - 15:44

Bal. Ce mot me faisait vomir. Bal. Rassemblement d’être dans une petite pièce. Rassemblement de danseur. Musique agressant mes pauvres tympans. Tant de raison pour m’assurer de ne pas m’y rendre. Mon attitude amusé Anshin, lui qui pouvait restait tranquillement dans mon esprit à se délecter de ma torture physique, mentale. Les couloirs sombres respiraient une tranquillité qui apaisait lentement mes nerfs sensibles à l’ambiance festive du moment. Mais. Quelque chose clochait. Trop silencieux. Trop calme. Dans cette école aucun endroit ne pouvait restait longtemps dans cet état paisible. Un bruit, suivit d’un autre, des pas. Nonchalant. Innocent. Non, ils n’avaient de pas ne sachant où aller, il y avait un but. Mes yeux se levèrent et observèrent la silhouette apparaissant au coin du couloir. Le but était clair. Moi. Je soupire. Faire demi-tour maintenant impliquerait un nouvel écart dans notre guerre. Un petit rire résonnait dans mon esprit, Anshin venait de se réveiller, observant à présent la situation avec un petit rictus amusé. Je le tuerais. Promis. Je le tuerais. J’attendais, l’observant s’approchait. Attendant ma mise à mort tel le condamné acceptant son sort.
Il savait, les mains dans les poches, sont attitude peu professionnel me faisant doucement rire. Qu’avait-il bien put boire pour lui confier le rôle de surveillant, leur prochain coup serait quoi ? Me nommer prof ? Les grandes instances avaient des idées si stupides que même Akio ne pourrait pas les avoir. Akio. Plusieurs jours que je ne l’avais pas vu. Ou plutôt que je ne cherchais pas à le voir. Il était à présent à quelques mètres de moi, son petit sourire arrogant accrocher à ses lèvres fines. Ses yeux émeraude posaient sur moi un regard plus que machiavélique. Sa stature imposante me forçait à reculer, jusqu’à ce que mon dos rencontre le mur. Il se pencha, ses cheveux ébène tombant sur son visage angélique. Son avant bras se posant contre la pierre pour le soutenir, a quelques centimètres de ma tête.

« Tiens princesse, sa fait un bail. Tu me fuyais? »

Le fuir ? Il se croyait assez important et effrayant pour qu’on puisse imaginer le fuir. Son arrogance me faisait toujours aussi doucement marrer. Mais d’un point de vue il n’avait pas si tort, les mots n’étaient juste pas les bons. Cela n’avait rien de la fuite, mais plutôt un arrangement pour protéger ses propres intérêts. Chacune de mes rencontres avec le beau surveillant finissait en duel, et mes scores étaient bien trop bas pour que je puisse le défier sur son propre terrain. Les cartes étaient distribuées. Il avait tout les jokers. Je laissais un léger sourire étirait mes lèvres, l’un des rares sourires que j’accordais, le seul que je lui accordais. Mes bras se croisant sous ma poitrine, prenant une pause bien plus décontractée, il devait comprendre que la peur était une chose qui m’était inconnue en sa présence, les idées dont il s’était fait un pied d’étales devaient basculer. Le faire tomber. Lui faire comprendre.

« Pour qu’il y ai fuite, il faut qu’il y ai peur. Donc je ne te fuis pas »

J’étais presque devenue bavarde en un an dans cette école, et malheureusement cela était l’œuvre de ce surveillant. Je n’avais pas d’autre moyen de lui renvoyer ses remarques qu’en lui en envoyant des plus cinglantes. Il souriait toujours. Il s’amusait. Il exaltait même. Allez ! Qu’il la pose sa question fatidique. Je m’attendais à tout.

« Je te vois au bal je suppose… »

Voilà, c’était lancé, l’engrenage se mettait en place. Piège impitoyable se refermant sur moi, éclat de rire bruyant d’Anshin dans mon esprit qui savait que je n’avais plus de choix. S’il voulait que j’aille à son putain de bal. J’irais. Il y a bien d’autre terrain sur lequel je peux le battre, et je me ferais un sale plaisir de le surprendre. Je ne répondais pas, il glissa ses lèvres à mon oreille, sentant son haleine glacée contre ma nuque qui signifiait une chose. Son pouvoir était activé. Ses lèvres se glissèrent sur ma peau. Aucun mouvement. Je ne lui ferais pas le plaisir de réagir à ses provocations. Son souffle froid apporta à mes oreilles sa voix lente et grave.

« As moins que tu n’aie…peur ? »

L’envie de lui trancher la gorge, là, maintenant, devenaient irrépressible mais mes chances étaient telles que je risquais plus d’être ridiculisé qu’autre chose. Autant jouer à son jeu. Ma main glaciale attrapa le haut de son tee-shirt, une légère pression suffit à le faire se baisser un peu plus. Mes lèvres frôlèrent les siennes avant de les capturer. Aucune surprise. Pourtant je savais qu’il ne s’attendait pas à cela. Nous étions deux guerriers habituaient à ne pas montrer leur faiblesse. J’en profitais pour lui glisser, d’une voix aussi lente que la sienne.

« Fais attention à toi ce soir… La bête risque d’affronter plus puissant qu’elle »

D’un geste je me glissais derrière lui, et sans lui accordait un regard je retournais sur mes pas. Idiote. Folle. Suicidaire. Tant d’adjectif que je m’envoyais mentalement au visage. Je le haïssais lui et sa manie de me contrôler par provocation. Je me rendis dans ma chambre, pris une bonne douche pour essayer de me calmer et passa le reste à observer Mya se préparait pour le bal avec toute l’attention qu’une fille pouvait apporter à sa tenue. Enfin, une fille qui avait réellement envie d’aller au bal. A mes pieds jonchait « La belle et la Bête », Akio et sa manie d’envoyer des mots par le biais de livres. Je jouais avec une dague, la faisant tournait entre mes doigts, agile et banale. Le bal se rapprochait peu à peu. D’un pas las je commençais à me préparer, enlevant mes vêtements devant la princesse des flammes, restant en sous vêtements le temps de retrouver la tenue de torture portant le nom de robe. J’avais laissé Mya choisir pour moi, en précisant que je voulais de la sobriété extrême ! [Je précise !!!] Ma colocataire avait fait attention à choisir une robe cachant les cicatrices les plus visibles balayant mon corps, celle de mon dos. Ainsi vétu, mes longs cheveux noirs parcourant mon dos, je pris tout de même la peine de glisser une porte dague contre ma cuisse, déprimée de ne pouvoir emmener mon katana. Bon, par prévention je rajoutai une dague à mon attiraille. On n’est jamais trop prudent.
En silence, j’attrapais le masque et me dirigeais vers la salle des fêtes, cachant le haut de mon visage derrière un masque au reflet bleuté qui laissait apparaitre mes yeux cyans. J’entrais dans la salle, vide pour le moment, me glissant contre le mur dans un coin, observant les gens arrivant un à un.

Que la torture commence.





Beatus vir qui suffert tentationem
Quia cum probates fuerit accipient coronam vitae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohko Minamoto

avatar

3ème Année/Admin


Messages : 329
Experience : 318
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 26
Age du personnage : 17 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Aya
Type de Bête: Renard-Dragon/Humanoïde

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Jeu 24 Déc - 16:47

Le destin en avait décider ainsi... j'allais me rendre au Bal conçu pour les élèves, un moyen de détente, permettant que tous ce connaissent un peu mieux... Je m'étais isoler dans ma chambre, habiller d'un survêtement, je regardais ma montre, les aiguilles tournaient, montrant les secondes, les minutes, et les heures, calculant... décomptant le temps qu'il me restait avant d'aller à la soirée... Je me déshabillais alors ne gardant que mon boxer noir pour finir par ouvrir mon armoire et ainsi sortir un costume... je n'avais pas pris la peine de me doucher car cela était déjà fait à la fin des cours. Je mis tout d'abord un débardeur blanc, j'enfilais une chemise rouge bordeaux, mis le pantalon et les chaussettes noirs, puis une cravate noir avec la veste de même couleur. Les chaussures luisantes étaient à mes pieds et je me regardais dans la glace, arrangeant le col de ma chemise. Je pris une chaine que je mis dans la chemise autour de ma nuque, une gourmette et une montre à gousset que j'accrochais à ma veste... je regardais avant l'heure, puis vit Aya sortir de la salle de bain... elle portait une magnifique robe rouge, le tout sans bretelle, un magnifique décolleté à la vue de tout les hommes... elle avait attacher les cheveux comme une noble avec les aiguilles japonaises, et avait mis de magnifique boucle d'oreille tombante ainsi que des colliers... Je me décidais alors d'y aller au côté de la charmante bête qui m'accompagnait... Je descendis les marches du pensionnat, allant à la sortie, ouvrit la porte, la ferma derrière moi lorsque Aya fut enfin passer, et regarda la ciel étoilé... avec une magnifique lune. Je soufflais, voyant mon souffle, ou du moins, la chaleur de mon corps sortir en une légère fumée... une bouffée de dioxyde de carbone... Je mis une écharpe autour de mon coup, regarda mon téléphone que je rangeais dans une de mes poches du pantalon, puis avançait dans l'immense terrain qu'était Tsubasa Gakuen, tout en méttant le long manteau sur le dos de ma bête de couleur noir, qui descendais jusqu'à ses chevilles... Je sentais un léger frisson parcourir mon échine, j'avançais, sentant le froid faire frissonner ma peau, et je regardais droit devant... Aya était silencieuse, elle agissait de la même façon que moi... elle avançait tranquillement. L'on avait l'impression d'être plus adultes... avec ces tenues, l'on ressemblait plus à des adultes qu'à de simple adolescent de dix-sept ans. Nous arrivions alors devant la salle et j'entrais dedans, tout en laissant Aya passait en première... même si il s'agissait de ma bête, il fallait se conduire en gentlemen devant une femme... même si elle n'est pas entièrement femme. Je vis alors Loo, je la regardais, posé contre un mur, ses cheveux noirs tombant sur ses épaules et ses yeux bleux fixant la porte pour regardait qui entrer dans la salle. Je m'avançais vers elle, avec Aya qui me suivait comme à son habitude, puis la salua.

"Cela m'étonne que tu sois là Loo... Je pensais que tu n'aimais guère ce genre de soirée."

J'enlevais alors mon écharpe et la veste à Aya, et les mis sur une chaise...





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsubasa-gkn.forumsactifs.net
Mya

avatar

2ème Année/Admin


Messages : 49
Experience : 143
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 27
Age du personnage : 17 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: Un couteau & un 9mm.
Nom de la Bête: Kiyoshi.
Type de Bête: Lion ailé.

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Sam 26 Déc - 1:54

Un Bal. Il ne fallait pas en dire plus pour que Mya soit d'humeur plus qu'enjouée. Un bal était le meilleur endroit pour sortir, rêver, s'amuser, faire des rencontres, et surtout l'occasion pour elle de se faire plus belle que jamais. Elle y passerait des heures c'était certain, mais elle voulait faire une entrée digne d'elle. Une entrée où tous les regards se poseraient sur elle. De plus, la soirée s'annonçait merveilleuse. Akio serait là et comme à son habitude, il lui avait laissé un message dans un livre. Cette fois-ci c'était la Belle et la Bête, l'un de ses comptes préférés, et il avait glissé les mots "La bête tiens à danser avec la belle au bal" de sa fine écriture, justement à la page du bal.
Akio était vraiment... Parfait. Elle aimait tout de lui. Et le fait qu'il s'intéresse à elle lui donnait encore plus l'envie d'être belle et forte. Oui forte. Il fallait l'être avec lui et Loo. Ces deux personnes étaient comme par hasard ses opposés. Deux personnes maîtrisant la glace. Mais elle s'aimait à les réchauffer l'un comme l'autre. Pour Loo c'était principalement réchauffer son coeur. Pour Akio, c'était principalement réchauffer son corps.
Pour en revenir aux préparatifs, Mya s'était déjà douchée et était assise devant son miroir pour se coiffer et se maquiller légèrement. Elle n'était encore vêtue que d'une serviette, sa robe (Ici et ici ) était encore fixée à son ceintre pendu à la porte de la chambre. Celle de Loo était juste à côté. Oui ce soir elle porterait une robe tout comme sa colocataire. Plutôt impressionant lorsqu'on connait la princesse des glaces mais son opposée avait tout fait pour qu'elle accepte. Résultat Mya avait même pu lui choisir elle-même. Loo avait posé quelques conditions mais ça n'avait pas empêché Mya de trouver la robe parfaite pour elle. Lorsqu'elle fu entrée dans la chambre, la jeune femme l'observait du regard au travers du reflet du miroir, sans se retourner et sans lui parler, elle l'a laissait faire. Après tout elle l'a connaissait, il suffirait d'un mot de trop pour qu'elle change d'avis.
Ses cheveux maintenant attachés en une coiffure digne d'elle (donc impossible à décrire xD Quelque chose dans ce genre-là ), elle se leva au même moment où Loo quitta la chambre.

"Kiyoshi tu veux bien oublier ta sieste et m'accompagner ce soir?"
"Si j'ai une chance de voir Norah aucun problème."
"Tu as une chance."
"Alors je viens."

Ce lion bourru s'était ajoutée une nouvelle choses parmis ses grandes préoccupations. En plus de Dormir et Manger, il y avait maintenant Norah, cette chère panthère des neiges. Il en était fou depuis qu'il l'avait aperçue. Un lion amoureux était une vraie plaie, mais lorsqu'il s'agissait de sortir, c'était un avantage. Et puis il lui avait servit d'excuse un bon nombre de fois lorsqu'elle voulait voir Akio, il suffisait de dire que Kiyoshi avait insisté pour voir Norah et l'affaire était faite.
La jeune femme alla maintenant enfiler ses sous vêtements noirs et ses chaussures à talons avant d'enfiler sa robe. Elle était de couleur rouge car c'était sa couleur favorite, mais également de blanc, car elle était certaine qu'Akio viendrait en costume blanc et elle se voulait être accordée avec lui.
Une fois prête elle prit une bouteille de parfum afin s'asperger le bout de ses doigts qu'elle allait maintenant faire glisser dans son cou. Ainsi elle n'était que légèrement parfumée et cela ne se sentait que si l'on glissait son visage prêt du siens. Il ne restait maintenant plus qu'une chose à faire afin de respecter la coûtume des bals masqués, cacher son visage aux yeux des autres. Elle avait pour ça acheté un masque qui pouvait s'accorder à sa tenue (ici)
Kiyoshi était déjà assis prêt de la porte, Mya le rejoignit très vite et ensemble ils partèrent en direction de la salle où tous les préparatifs avaient été fait. Là bas elle pu faire son entrée, mais légèrement déçue car il ne s'y trouvait que 3 personnes, enfin, 2 personnes et une bête.

"Bonsoir. Aya permet-moi de te dire que tu es sublime, tu es digne d'une vraie femme ainsi vêtue! En tout cas ça me fait plaisir de vous voir, comment vas-tu Yohko?"

Tout en parlant elle s'avança auprès de la table avec les boissons et se servit un verre et un autre pour Loo. Très vite elle se retrouva auprès d'elle et lui tendis tout en s'approchant d'elle afin de l'embrasser sur la joue et lui chuchotter quelques mots.

"Détends-toi princesse"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akio Satô

avatar

Surveillant(e)


Messages : 12
Experience : 33
Date d'inscription : 16/11/2009

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Norah
Type de Bête: Panthère des Neiges

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Sam 26 Déc - 3:06

Accroupis devant la porte, mes coudes reposant négligemment sur mes genoux, j’observais la couverture du roman. En lettre calligraphié trônait le titre, « La belle et la Bête », quel euphémisme. Mon écriture semblant bien brouillonne face à la beauté des mots qui décrivaient la scène du bal, mais l’impact n’en serait que plus fort. Une seule de mes princesses était dans la chambre, surement déjà à la tache de sa préparation pour ce soir. L’autre devait me fuir dans les couloirs dans l’espoir vient d’échapper à la réunion costumée. Je glissai le livre sous la porte, laissant mon invitation crevée la préparation de la belle. En attendant, j’en avais une autre à poursuivre. Réfléchissons, Loo voulant m’éviter elle irait là où je ne trainerais pas. Donc, elle devait se trouver à l’étage des garçons. Je souris, fourrant mes mains au creux de mes poches, laissant mes doigts jouer avec une bille de glace que j’avais laissé là il y a quelques heures.
A présent, une heure devait être écoulée, quand elle le voulait la princesse des glaces savait se faire discrète, j’aurai put abandonner maintenant, sachant que Mya arriverait à la convaincre de venir, mais ce triomphe devait être ma gloire seule. Tournant au détour d’un couloir, j’eus l’agréable surprise de croiser deux billes cyans semblable à la mer glaciale s’entrechoquant contre les icebergs. Je m’avançais d’elle, m’attendant à la voire me tourner le dos, jouant l’ignorance et accélérer le pas pour ne pas avoir à me parler. Elle n’en fit rien, m’affrontant du regard avec sa fougue habituel. Ma douce ennemie. Je m’étais amusée à demander ce poste de surveillant, a la surprise de l’administration. Mais il me permettait tant de chose, la jeunesse est l’avenir, en restant ici j’avais sous la main un vivier inépuisable de ressource de pouvoir, et il y avait elle. Notre destin scellé par des promesses ensanglantées rendait la vie ici plus palpitante. J’étais à présent à quelques centimètres de la jeune fille, sentant son aura froide caresser mon visage. Ce pouvoir glacial qui la rendait inaccessible pour quatre-vingt-dix-neuf pourcent de la population la rendait si attirante, son opposé, sa colocataire, avait d’ailleurs elle aussi cet effet de relique à capturer. Elle était à présent coller au mur, celui-ci refroidissant à son contact alors que mon corps au contraire s’échauffer. Mélange de sensation violente. Mon avant bras se posa sur la pierre froide, baissant les yeux pour pouvoir observer son visage, fermant le point pour contrôler ces envies violentes qui me parcourait quand je croisais ce regard. Ce regard si peu innocent aux yeux de ce qu’il avait vu.

« Tiens princesse, sa fait un bail. Tu me fuyais? »

Mes mots n’avaient qu’un but, éveiller en elle ces sentiments de colère qui la caractérisait tant. Je savais comment fonctionner son esprit, machine détraqué guidé par un virus violent et incontrôlable. Mais si facile à provoquer, les mots n’étaient qu’un poison de plus s’insinuant dans ses circuits et surchauffant un peu plus le réseau. Les scores de nos querelles étaient à notre image, ma supériorité ne s’échappait vers les hauteurs. J’attendais ses remarques cinglantes, réfléchies et profondes, elle parlait peu mais ses paroles semblaient avoir était pensée des heures durant, ficelées lentement, préparées. [A peine… XD] Son corps se relâcha, sa position se fit décontractée, nonchalante, la princesse prenait ses airs moqueurs. Décidément, elle avait changeait depuis son arrivé, mais cela n’était qu’un interlude avant le déluge, on reste ce que l’on est et les changements fugace d’un environnement finissent par se briser face à la nature profonde. Je sentais la tension de ses envies de violence, de sa folie enivrante. Nous n’étions pas des élèves sages dans une école, nous étions avant tout des tueurs, et si ma condition me permettait de m’échappait pour réalisait mon but personnel et si mes envies étaient moins passionnel que les siens, je comprenais sa faiblesse qui ne tarderait pas à apparaitre.

« Pour qu’il y ai fuite, il faut qu’il y ai peur. Donc je ne te fuis pas »

Ses paroles me frappèrent, elle n’avait pas peur de moi ? Les marques qu’elle portait le corps étaient pourtant la preuve de sa faiblesse, de cet écart entre nous. Je pouvais la tuer en un geste, invincible carapace à ses pouvoirs. Elle n’était rien. Elle n’était qu’une brindille glacée, fragile, cassante. Je pouvais la briser entre mes doigts d’un geste, d’un mot. Mais la partie ne serait pas drôle. Et j’avais promis à mon frère que sa mise à mort serait dans l’honneur, la provoquer ne ferait que prémédité un combat que je devrais contrôler. Je pris une respiration plus longue que les autres, de quelques micros secondes. Je souris, reprenant le calme, reprenant un amusement face à la situation saugrenue entre nous.

« Je te vois au bal je suppose… »

Ma voix grave, lente, presque rauque venais de lancer cela dans une décontraction que cela ne ferait que la provoquer un peu plus. Elle savait que ma quête pour la retrouver était dans ce but. Un bal. Rien de mieux pour la mettre mal à l’aise, des tenues correctes si inconfortables pour le combat. Des gens, qu’elle ne connait pas, qu’elle n’aime pas, réunit dans une pièce, close. Tant de détail qui suffirait à la pousser à bout. Et moi, bien sûr, présent, me délectant de ce spectacle. Dans notre jeu les règles étaient absentes, et les coups bas n’étaient qu’un coup de dé supplémentaire. Mon pouvoir se mit en place, légère couche de glace brillante parcourant la peau de mon visage, pouvoir nécessaires et tant bien utile. Seul bémol, la perte de sensation, la finesse de la couche laisser transpercer des sensations, mais certaine était bloquée par ma protection. Protection pourtant indispensable. Je sentais la froideur de sa peau sous mes lèvres, leur douceur protégée par ce froid. Elle ne bougeait pas, imperturbable, attirante, énervante. Mon haleine glacée parcourra son oreille lorsque je lui glissa ces mots de maitres, ultime attaque.

« As moins que tu n’aie…peur ? »

Ses yeux se plissèrent, elle était au bord de la rage, mais sa fierté devait l’empêcher de sortir la dague qu’elle dissimulé sous ses vêtements. Elle savait que contre moi elle n’était rien, que mes gestes la maitriseraient et qu’elle ne serait plus qu’une poupée entre mes mains puissantes. Tout nos combats finissait ainsi, qu’il soit avec des armes ou avec nos corps, bien que parfois elle prenait le dessus cela ne durait jamais. Pas qu’elle soit incompétente, elle était excellente pour son âge, et seule une personne plus entrainer qu’elle pouvait rivaliser, et encore. Une pression sur le haut de mon torse, sa main venait de serrer mon tee-shirt avec force m’attirant vers elle. J’avais prévu de me retrouver avec une lame dirigé vers moi, cela était une surprise bien agréable quand je sentis le frôlement de ses lèvres contre les miennes. Si la surprise n’avait pas été si violente, si paralysante, je lui aurais mordu ses lèvres insolentes, désireux de voir son sang rougeâtre glissait le long de son menton en trophée.

« Fais attention à toi ce soir… La bête risque d’affronter plus puissant qu’elle »

Elle maniait à présent l’art de la provocation, ses mots se calant dans mon cerveau. La bête, métaphore que j’utilisais souvent pour parler de moi. Une bête à l’allure princière et au cœur animal. Mais qui serait la bête ce soir, moi prince charmant de ses dames, ou cette princesse glaciale aux allures de reine meurtrière. Nous deux surement, seule une bête pouvaient être plus puissante qu’une autre. Mes pensées cessèrent, elle n’était plus là, fumée glaciale s’échappant avec habileté. Je ris doucement, seul dans le couloir, les choses allaient se présenter amusante ce soir. Je retournai sur mes pates, il était tant que le prince revête ses plus beaux atouts, que la bête ajuste sa crinière, que le bluffeur cache ses cartes au creux de manche.
Pénétrant dans ma chambre, mes doigts caressèrent machinalement l’interrupteur laissant apparaitre une lueur diffuse. Le lit était défait, une chemise trainant à sa tête. Ma main passa dans mes cheveux, les décoiffant un peu plus alors que mes pas me trainaient dans la salle de bain. Quelques secondes plus tard, mes vetements jonchaient le sol alors qu’une eau glaciale calmait mon corps, mon esprit bouillonnant. Je soupirais. Idiot. Fou. Suicidaire. Rester dans une école avec la personne que je hais. Avec celle que je tuerais. Faisant ainsi souffrir une des personnes auquel je tiens le plus. Me faisant souffrir. Car évidemment ces princesses aux charmes extrêmes étaient…charmeuses. Il n’y avait pas d’autre mot. Je levais la tête, fermant les yeux, sentant mes cheveux se plaquaient sur mon front, sentant l’eau dévalaient mon corps avant de s’écraser contre le marbre de la baignoire. Ma douche sembla durer plus que je ne le pensais, le soleil commençant à se coucher alors que j’attrapais mon costume dans mon armoire. Retirant la serviette qui enserrer ma taille, j’enfilais mon boxer noir, noirceur sous la couche de blancheur qui allait bientôt me recouvrir. Masque du physique face à la noirceur de l’âme. Mes vêtements enfilaient, je m’observai dans le miroir. Un pantalon blanc. Un tee-shirt blanc. Une veste blanche. Mes cheveux toujours décoiffé. La négligence ponctuelle donnait une classe permanente. Un léger coup d’œil à ma montre m’avertie qu’il était temps d’offrir ma beauté au reste de cet école. Je ne mis que quelques minutes à rejoindre la salle des fêtes, faisant peur à quelques élèves au passage et profitant du regard charmé de plusieurs jeunes filles. Elle n’était pas digne de moi. Arrivant devant la salle, je pris la peine de cacher mon magnifique visage sous un masque aux traits noirs, malheureusement la beauté devait être dissimulée pour éviter d’éblouir. Poussant la porte de la salle des fêtes ne tardait pas à apercevoir les deux princesse, accompagnée de Yohko le petit pilier et de sa bête au corps plus qu’intéressant, si il n’avait pas été celui d’une bête va s’en dire xD. C’est ce moment que choisit Noah pour apparaitre à mes cotés, son pelage lissé et son air encore plus noble qu’à son habitude, deux jours que ma panthère se préparé à cet événement digne de sa grandeur. Je m’approchai du groupe, me glissant derrière le jeune Yohko, je passai une main sur sa taille, collant mon dos au sien et glissa à son oreille :

« Yohko, m’accorderas-tu la première danse ? »


Bien sûr, elle n’était pas pour lui, mais sa réaction serait toujours amusante. Evitant tout de même le danger, je m’esquivais avant qu’il ne réagisse et me glissa entre mes deux princesses. A ma gauche, collée contre le mur et l’air bien peu avenant, Loo semblait prête à s’enfuir à la moindre proposition de danse. Mya par contre, était d’une humeur plus qu’agréable. Ma main, glacée par mes soins, se posa sur sa taille et l’attira vers moi, sentant la chaleur de sa peau. La regardant un instant, j’admirai sa robe magnifique, ainsi que son décoté plus qu’attrayant ainsi que ses courbes parfaitement dessinés. Détachant mon regard de la belle, j’observais les tenues des autres, rien de très éblouissant sauf pour Loo. Je me doutais que sa robe avait été choisie par la princesse des flammes, n’imaginant par ce genre de tenue dans l’armoire de la louve, mais il y avait un gout marqué. Surtout, qu’il fallait cachait les marques d’une vie tumultueuse qui parcourait le corps de la maitresse d’Anshin. Je vis d’ailleurs celle-ci attrapait une de ses dagues et commencer a jouer avec celle-ci, intraitable. J’attrapai la main de Mya, l’attirant vers moi et, sans lui demander son avis, sachant qu’elle ne refuserait pas, je l’attirai sur la piste de danse.

« Ouvrons le bal ».

Ma main se glissa dans son dos, l’attirant contre moi, une carapace de glace, fine et brillante, parcourant ma peau, mon costume étant lui protégée contre les température extrêmes et résistant à l’eau [ 100% waterproof xD], car mon pouvoir avait un contre sens, la glace fondait et j’avais tendance à être trempée. Les bien fait de la technologie, ou plutôt d’une entreprise spécialisé dans ce domaine, me permettais d’avoir des vêtements en tissu éponge xD. La salle se remplissait peu à peu, et je continuais de virevolté avec la belle, la rapprochant un peu plus de moi à chaque pas de danse.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaanleck Hisles

avatar

1ère Année


Messages : 117
Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 34
Age du personnage : 25 ans
Situation : Celibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Valentine
Type de Bête: Fée

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Sam 26 Déc - 17:17

C’était si étrange…si improbable…Et pourtant… Vaanleck était bien là.
A l’écart, glissé près d’un grand rideau de la salle des fêtes, il demeurait seul et silencieux. Devant lui, l’immense salle, la musique et les costumes. Derrière son loup, ses yeux de saphir regardaient doucement les élèves défiler, vivre leur vie et sortir du train-train quotidien… Il y avait des jeunes filles timides qui rougissaient à chaque regard de leur compagnon sur leur robe et costume… Il y avait les jeunes garçons soucieux de faire rire l’assistance… Il y avait de ci et de là celle dont la beauté avait été accentué et dont la vantardise venait jusqu’aux oreilles de mon tendre personnage. Dans le flot d’élève, parfois un surveillant ou un professeur, persécuté par un groupe d’élève et leur appareil photo.
Vaanleck aurait été normalement du genre à jouer le professeur sympathique et relâché en ce curieux soir. Mais, sous sa cape d’un bleu très doux, son loup entièrement de glace et les multitudes de décorations givrées sur ses vêtements de la renaissance, le sky-children de glace songeait encore un peu…

Un bal… des masques…. Une soirée…
Vaanleck connaissait bien cela puisqu’il n’y a pas longtemps, il était élève ici bas.

J’aurais imaginé Vaanleck jeune adolescent, dans une tenu similaire sans la glace qu’il n’avait pas été capable de réalisé plus jeune. Il aurait eu, j’en suis sur, une ravissante jeune fille à son bras, qui aurait rougit a chacun de ses regards. Il aurait été le premier à l’invité et il aurait le bal…
Mais malgré mon titre, je ne contrôle pas mon personnage.
Vaanleck ne quittait jamais Ludwig, et Ludwig ne jouait pas aux élèves modèles et calmes. Non chaque année, les deux enfants avaient tenté de saccager la soirée et chaque année, ils avaient plus ou moins réussi. Dans sa dernière année, Vaanleck n’était pas venu au bal… A quoi bon puisque Ludwig n’était plus là ? Ah…Ludwig… Quand cesseras tu donc d’hanter Hisles ? Quand reviendras-tu ?
Mais cette année, il était bien là. Il avait même sourit en voyant Jérémy, le surveillant qui avait juré de le prendre un jour sur le fait, le regarder étrangement. Non cette année, ni de crapaud, ni de sol gelé, Vaanleck était professeur et devait oublier…Qu’attends tu pour ?
Soudain, alors qu’il revoyait Ludwig dans sa mémoire, Valentine apparut, décidée à s’amuser en ce soir. Elle fit d’abords de grands gestes qui signifiaient de se réveiller, et le professeur eut un sourire mais ne bougea pas.


« Et bien ma Valentine ? Tu souhaite danser ? »

Déçu par son comportement, elle prit une mine boudeuse et s’envola sur son feutre qu’elle tira et enleva de sa tête, dévoilant une jolie tresse blonde qui retomba sur la cape. Vaan eu juste le temps de lever la main mais ne réussi pas à rattraper son chapeau…

« Hey ! Valentine…Allons je t’en prie… »

Mais la fée boudait au dessus de sa tête… Elle voulait danser et il ne l’invitait pas ! Vengeance…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité




MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Sam 26 Déc - 19:05

Autrefois, j’adorais les fêtes… Quand j’étais encore Eleanor, que je vivais encore avec ma chère grande sœur, avant le début de tout mes malheurs, avant la mort de ma mère…
Lorsqu’on nous avait annoncé qu’il y aurait un bal, j’avais eu un pincement au cœur, mais avais vite chassé cette nouvelle de mon esprit… Mais l’heure approchait… Quelques jours avant le bal, les filles m’avaient trainée dans les boutiques, essayant des robes avec leurs sourires niais, piaillant et sautillant, parlant de tel ou tel garçon et pas seulement des élèves d’ailleurs… Ne voulant pas porter une simple robe, j’avais opté pour un costume tout à fait original qui n’avait pas manqué de déclencher des cris d’émerveillement chez mes amis, me complimentant de ma trouvaille « excentrique mais tellement adorable ».
Mais voila, le jour du bal arriva… Aujourd’hui j'étais allée en cours, comme si de rien n’était, essayant de ne pas y songer… En revenant dans ma chambre, j'étais partie immédiatement sous la douche et là je m'étais mise à penser… Je me revis, il y a plus d’une dizaine d’années, aux petits soins de ma mère au coté de ma grande sœur… Ce devait être pour un anniversaire… Je riais, chantais à tue tête, et ma tendre maman riait aussi malgré elle alors qu’elle essayait de me gronder parce que je bougeais trop… Sous la douche, l’eau coulait sur mon visage, mais, absente, je me mis à sourire, les yeux fermés, revoyant son beau visage et son doux sourire, entendant sa voix claire et son rire cristallin, et me remémorant Luna, une palette de maquillage à la main, pressant notre mère de finir de m’habiller pour ensuite me maquiller elle-même, ma mère riant en lui disant que j’étais une princesse et non un clown, et moi, portant une jolie robe rose pleine de froufrous, réclamant à ma mère de me faire un chignon… C’était tellement amusant autrefois…
Rouvrant les yeux en les gardant baissés, observant l’eau tombant à mes pieds, je soupirai… Oui, c’était tellement mieux… Pressée soudain d’en finir, je me dépêchai de sortir de la douche et me retrouvai bientôt confrontée à mon reflet. La ressemblance avec ma mère était frappante… J’avais grandi, pris des formes de femme et perdu une grande partie de mon âme d’enfant… Mais là, me regardant dans la glace, je pris soudain la décision de m’amuser en ce soir de fête.
C’est pourquoi je me retrouvai devant la porte de la salle des fêtes, vêtue d’une robe rose et blanche à froufrous, dentelles et rubans, un masque en soie blanche devant les yeux, mes cheveux blonds attachés en une queue de cheval haute par des rubans roses et blancs, des bas blancs aux jarretelles roses avec des rubans blancs cachés par mes jupons de façon à garder une tenue correcte, des bottes à talons hauts blanches ainsi qu’en guise de bijoux un ras du cou en dentelle blanche, ma chaîne au pendentif en croix et ma ferraille autour des poignets.
Prenant un dernier souffle, je poussai alors la porte, entrant dans la salle… Elle était déjà pleine à craquer… Esquissant un sourire sur mes lèvres légèrement pailletées, je m’avançai doucement dans la salle, ignorant les regards étonnés des gens… J’aperçus quelques « amies » dansant déjà, d’autres piaillant et se dandinant en attendant que quelqu‘un les invite à danser, d’autres occupées à grignoter les friandises du buffet… Personnellement je me sentis soudain un peu intruse… Je m’avançai lentement jusqu’au buffet et lançai un sourire au barman…


Il n’y a rien d’alcoolisé je présume… Je pourrais avoir un jus d’orange s’il vous plait ?

Le barman me sourit à son tour et me tendit un verre déjà plein. Attrapant le verre, j’y jetai un œil méfiant… « N’accepte jamais de verres déjà pleins, ne bois que si tu as vu le barman le remplir sous tes yeux et si tu es sûre qu’il n’y a rien de mauvais dedans ! » disait Luna… Pouvait-on avoir confiance ? Dur, dur comme décision… Je pris celle d'attendre un peu avant d’y tremper les lèvres…



Dernière édition par Topaze Aryia le Ven 8 Jan - 0:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Serena Magami

avatar

2ème Année


Messages : 252
Experience : 171
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 25
Age du personnage : 16 ans
Situation : Elève

Sky-Children
Arme: Naginata
Nom de la Bête: Téthys
Type de Bête: Ondine

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Sam 26 Déc - 19:27

Un bal costumé. Un casse-tête pour Serena qui, de toute sa vie, ne s’était rendue qu’aux fêtes traditionnelles japonaises vêtue de yukata ou de son hakama pour l’occasion.
Puis l’inspiration lui était venue, par le biais de Téthys.
Sa chimère, avec un sourire amusé sur son visage bleu pâle aux yeux rougeoyants, lui avait fait une suggestion de sa voix mentale.


* Puisqu’on te surnomme Shirahime, tâche de te détacher de cette image pour les surprendre. *

Toutefois, dans l’épais manteau blanc et le chapeau immaculé qui la protégeaient du froid alors qu’elle rejoignait la salle de bal, Serena se demandait encore si elle avait fait le bon choix, se demandant quelles seraient les réactions en la voyant ainsi vêtue.
Elle remit son manteau et son chapeau au vestiaire avant de revêtir son masque pour pénétrer dans la salle de bal.
Difficile de faire plus différent que ses ordinaires tenues blanches qui s’accordaient à son teint exceptionnellement blanc et à ses yeux qui avaient la couleur du rubis.
Serena, après la suggestion de l’ondine, s’était remémoré un conte de Grimm dont le titre était Neige-Blanche et Rose-Rouge.
Attachées à une aigrette qu’elles dissimulaient, des roses rouges parfumées ornaient sa longue chevelure neigeuse et des roses rouges figuraient également sur le loup de velours noir qui dissimulait ses traits.
Son cou aussi blanc que celui d’un cygne arborait un tour de cou de velours noir orné d’une rose rouge brodée.

Sa robe était elle aussi d’un rouge aussi flamboyant que les roses qui paraient ses cheveux, doublée de velours noir chatoyant qui faisait ressortir sa peau blanche au niveau des épaules, du décolleté raisonnable et des jambes au niveau des jupons.
Même ses bottines représentaient la dualité entre le rouge profond et le noir ténébreux, ornées de rubans rouges elles aussi.
Pour parfaire ce déguisement et sous le conseil de Téthys, Serena avait même osé se parfumer de quelques gouttes d’essence de rose.

Un peu désoeuvrée et rougissant déjà derrière son masque en sentant des regards se poser sur elle, la jeune fille s’avança dans la salle et ses yeux couleur rubis se posèrent sur une silhouette familière dans un coin de la salle.
Dans une tenue style renaissance ornée de décorations scintillantes, une cape bleu pâle recouvrant élégamment sa haute stature, Valentine semblant s’amuser à le titiller, le professeur Vaanleck Hisles essayait vainement de récupérer son feutre.
Avec un discret sourire sur ses lèvres pour une fois joliment ornées de rouge pour coller à son personnage, Serena parvint à sa hauteur et fit une révérence au jeune homme pour le saluer, aussi gracieuse qu’un papillon.


- Bonsoir Sensei.

Serena espérait nouer la conversation avec le professeur de chimères qu’elle affectionnait.
Elle était bien trop timide pour penser à se rendre seule au buffet et encore moins à danser, même dans une telle tenue.


[HRP: Ici pour visualiser la robe si ça vous intéresse ^^ Rose Rouge]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaanleck Hisles

avatar

1ère Année


Messages : 117
Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 34
Age du personnage : 25 ans
Situation : Celibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Valentine
Type de Bête: Fée

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Sam 26 Déc - 21:33

Étonné par l'étrange comportement de sa fée qui n'était jamais d'humeur taquine , Vaanleck demeura un moment la tête en l’air, en essayant de distinguer le visage de sa tendre chimère. Celle-ci faisait mine de ne pas le voir et flottait en l’air en répandant sur le professeur sa neige.

« Valentine… qu’as-tu donc ma petite fée? »

Il croisa ses bras, n’étant pas joueur, et continua de la regarder avec lassitude. celle-ci sembla encore plus frustrée de voir qu’il ne comprenait pas. Une danse, c’était compliqué de comprendre qu’une jeune fille souhaite danser avec l’homme dont elle partage le cœur?

« Bonsoir Sensei… »

Oh… La jolie voix charmante… Il la connaissait bien celle-ci, précisément parce qu’elle l’avait sauvé la vie plus d’une fois… La fée fut alors subitement délaissée et il posa son regard de saphir sur l’élève rougissante. Serena… Avec qui il avait affronté la créature de la forêt et qui lui avait permis de retrouver sur le cadavre de la créature une perle rouge qui maintenant ornait le cou du professeur.


« Serena… »

Il eut un agréable sourire en rencontrant les rubis de l’enfant et en admirant sa tenue. C’était ça le charme de ce genre de soirée: découvrir nos connaissances sous un autre aspect. Peut être avait il trop sourit? Je demande car c’est à ce moment précis que Valentine fit connaitre sa terrible vendetta.
La vision coupa net et le masque du professeur tomba et se brisa avec un son cristallin. La fée venait de renfoncer le feutre sur le professeur en signe de colère! Ce soir elle voulait danser avec lui! Hors de question qu’une de ses élèves trop aguichantes le fasse avant elle!

« Valentine! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Magami

avatar

2ème Année


Messages : 252
Experience : 171
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 25
Age du personnage : 16 ans
Situation : Elève

Sky-Children
Arme: Naginata
Nom de la Bête: Téthys
Type de Bête: Ondine

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Lun 28 Déc - 0:47

Serena se sentit rougir rien qu'en voyant le regard de Saphir de Vaanleck se poser sur elle.

- Serena...

La jeune fille s'efforça de dissimuler son trouble en sentant le regard de Vaanleck détailler sa tenue et en voyant le sourire appréciateur qui se dessinait sur le visage du professeur.
Elle ne tenait pas à ce que son visage fasse de la concurrence à la rougeur de sa robe.
Soudain, comme prise de colère, Valentine renfonça brutalement le feutre de Vaanleck sur sa tête.
Le masque de glace du professeur se brisa en mille éclats scintillants sur le sol.


- Valentine !

Tandis que Vaanleck redressait son chapeau afin de recouvrer l'usage de la vue, la petite fée boudait manifestement, ce qui surprit Serena.
Elle n'avait jamais vu la chimère de glace se comporter ainsi vis-à-vis du jeune homme.
Intriguée, elle contemplait Valentine quand un flash la transperça.
Elle vit alors Vaanleck danser gracieusement sur la piste de danse avec une femme magnifique, dans une tenue qui évoquait à la fois la neige, le cristal et la glace.
La jeune fille la reconnut sur-le-champ, elle l'avait déjà vu dans la Forêt Obscure.
Serena sortit de sa transe et ne put retenir un léger éclat de rire qui surprit un peu Vaanleck.
Manifestement, le professeur n'avait toujours pas saisi ce qui générait cet agacement de la part de sa chimère.


- Je crois que Valentine veut simplement danser avec vous Sensei.

Sa vision lui avait montré ce que souhaitait Valentine : prendre son apparence de nymphe de glace à la demande de son aimé et s'élancer avec lui sur la piste de danse en tant que sa cavalière.
Un souhait bien simple mais à voir la mine rougissante de Valentine, la petite fée aurait sans doute préféré que Vaanleck devine sans son aide.
Serena était un peu soulagée de voir que Valentine serait la cavalière de Vaanleck.
Malgré sa robe princière, la jeune fille savait qu'elle ne pourrait pas danser comme n'importe quel autre convive.
Ses visions du futur l'arrachaient trop fréquemment à la réalité pour cela.
Elle devait bien s'avouer que cela la rendait un peu triste mais, heureusement, son masque dissimulait bien assez ses traits pour cacher les sentiments qui la traversaient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaanleck Hisles

avatar

1ère Année


Messages : 117
Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 34
Age du personnage : 25 ans
Situation : Celibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Valentine
Type de Bête: Fée

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Lun 28 Déc - 12:30

Vaanleck releva doucement son feutre de ses yeux pour regarder la fée qui, toujours râleuse, s'était recroquevillée en l'air, ses yeux émeraudes à demi clos...
L'homme écoutait Serena tout en regardant sa fée. Contrairement a ce que les deux jeunes filles pensaient, il savait ce que désirait Valentine... Seulement dans l'immédiat, il n'en avait pas envie. Et cela c'était à la fée de le comprendre... Mais comment faire lorsqu'il n'existe aucun lien entre une chimère et son maitre?
Ce soir, Valentine était bien étrange...Elle toujours soucieuse de son maitre, elle veillait à ce que tout aille pour le mieux. Sans doute la présence de toutes ces jeunes filles l'irritait.

Finalement alors que Hisles regardait sa chimère sans résultat, il eu un sourire triste et tendit la main vers elle...


"Valentine... Allons... nous qui ne nous sommes jamais disputé, tu ne vas pas me faire croire que tu me déteste hein?"

Mais la fée se releva subitement et fit mine de tirer la langue avant de s'envoler près de Serena... Elle attrapa le bras de celle ci et essaya de la tirer vers la piste de danse...
Le professeur la regarda faire, se retint de rire et lança à Serena...

" Serena tu assiste à un phénomène extraordinaire! Ma chimère tente de me remplacer par toi! Et j'ai bien l'impression qu'elle semble vouloir toujours danser..."

Un dernier rire et il caressa son tatouage le long de son visage...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Magami

avatar

2ème Année


Messages : 252
Experience : 171
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 25
Age du personnage : 16 ans
Situation : Elève

Sky-Children
Arme: Naginata
Nom de la Bête: Téthys
Type de Bête: Ondine

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Lun 28 Déc - 15:05

Serena vit Vaanleck afficher un sourire navré et tendre tendrement la main vers la fée de glace gracile qui continuait manifestement à bouder.

- Valentine... Allons... nous qui ne nous sommes jamais disputés, tu ne vas pas me faire croire que tu me détestes hein ?

Valentine se redressa brusquement et fit mine de tirer sa langue minuscule à son maître.
Serena vit voleter la chimère de glace jusqu'à elle et celle-ci se mit à tirer avec insistance de ses frêles mains blanches l'extrémité de sa manche écarlate.
La jeune fille avait peur de comprendre et Vaanleck vint lui confirmer ce qu'elle craignait, un sourire amusé aux lèvres.


- Serena tu assistes à un phénomène extraordinaire ! Ma chimère tente de me remplacer par toi ! Et j'ai bien l'impression qu'elle semble vouloir toujours danser...

Vaanleck rit un peu tout en caressant rêveusement le tatouage qui entourait amoureusement son oeil gauche en finissant sa phrase.
Serena écarquilla les yeux de détresse tout en rougissant violemment derrière son masque à cette simple idée.


- Je... Je ne peux pas...

Plus que la gêne de se retrouver sur la piste de danse avec la gracieuse chimère du professeur Hisles, c'était son don de prescience qui la poussait à refuser.
Elle tomberait ou s'emmêlerait dans les pieds de son ou sa partenaire si une vision la prenait en pleine danse.
Serena se figea soudainement et ses yeux rubis devinrent vitreux, comme à chaque fois que son don s'emparait d'elle.
Elle reconnut brièvement l'extérieur de l'école, une course-poursuite avait lieu, une... petite fille fuyait, accompagné de deux chats, l'un blanc, l'un noir.
La jeune fille revint brusquement à elle, essayant de comprendre sa vision.
On aurait dit que la scène était très récente, peut-être se réalisant à l'instant même où elle y réfléchissait, que se passait-il à l'extérieur de la salle de bal ?
Toutefois, en voyant que Valentine continuait à tirer sur sa manche avec insistance, Serena esquissa un sourire des plus gênés.
Que devait-elle faire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohko Minamoto

avatar

3ème Année/Admin


Messages : 329
Experience : 318
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 26
Age du personnage : 17 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Aya
Type de Bête: Renard-Dragon/Humanoïde

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Lun 28 Déc - 15:30

Je regardais les divers invités à la soirée s'avançait sur la piste de danse, ou vers le bar... je voyais des élèves discutant avec des professeurs, d'autres rigolant entre eux, jusqu'à l'arriver de Mya, qui portait un robe rouge... elle adorait le rouge, c'était certains. Elle libéra le silence pour laisser place à sa voix, une douce chaleur émanait de ses lèvres, laissant place à un compliment pour Aya...

Mya - "Bonsoir. Aya permet-moi de te dire que tu es sublime, tu es digne d'une vraie femme ainsi vêtue! En tout cas ça me fait plaisir de vous voir, comment vas-tu Yohko?"

Aya sourit à Mya lorsque celle-ci lui fit un compliment, je la vis, je vis les légères joues de Aya, elle venait de rosir... Elle me regardait alors, puis je lui souris légèrement avant de tourner mon visage vers Akio, qui arrivait à son tour. Sans me soucier de l'arriver de ce surveillant extravagant prenant plaisir dans le moindre détail, je tournais mon regard vers Mya, mes yeux rouges sangs s'enfonçant dans les yeux de Feu de la demoiselle.


"Oui je vais bien, merci. Et vous mademoiselle, comment allez-vous?"

Je regardais alors la piste, je vis Serena passait entre les gens, se dirigeant vers le Professeur Hisles, puis je tournais mon regard vers Akio, qui comme à son habitude, taquinait les gens... je ne l'aimais pas, à chaque fois qu'il me parlait, une envie de lui arracher la langue me venait... enfin, je n'allais pas être brutal durant une telle soirée. Il laissa alors passer son souffle glacé sur mon oreille, pour me faire part d'une demande des plus ininteressantes...

Akio - « Yohko, m’accorderas-tu la première danse ? »

Il partit en fin de compte danser avec la femme de feu, et je ne lui avais pas répondu du tout, je regardais Aya qui me fixait avec un sourire remplis de gentillesse, puis je me tournais alors vers Loo...


"Je vais accueillir quelques invités, je reviens. Aya, tu viens ou tu veux rester avec la Princesse?"

Aya - Je vous suis Yohko-sama...

Je partis alors en direction de Serena et le Professeur Hisles tout en essayant de passer à travers la foule qui était serrer les uns contre les autres... c'était ce que je détestais le plus dans les soirées, cette foule inconsciente qui pourrait piétiner le premier malheureux qui trébucherait par terre... J'arrivais alors vers Serena et le Professeur avec Aya et les regardait tout deux.

"Bonsoir Sensei, bonsoir Serena, comment allez-vous? Voulez-vous boire quelques choses?"

Je les regardais, Aya leur souriant et les saluant d'un geste des plus polis, elle se comportais comme un être humain normal, car peu de gens savait ce qu'elle était réellement... l'on pouvait les côtés sur les doigts d'une seule main presque. Je tournais mon visage vers la bête du professeur, et lui sourit de mon regard écarlate, remplis de chaleur et d'une douceur, Aya me regardait avec un léger sourire remplis de douceur, puis elle regardait Valentine à son tour et d'un geste de la main, elle lui fit un coucou.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsubasa-gkn.forumsactifs.net
Vaanleck Hisles

avatar

1ère Année


Messages : 117
Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 34
Age du personnage : 25 ans
Situation : Celibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Valentine
Type de Bête: Fée

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Lun 28 Déc - 16:52

La réaction de Serena l'amusa d'avantage...Il voulu de nouveau rire lorsque la jeune fille aux cheveux de neige s'arrêta subitement. Vaanleck la regarda attentivement. Lorsqu'il était rentré de la forêt, après l'avoir raccompagné jusqu'à sa chambre, il s'était intéressé à elle et avait lu son dossier. Serena avait le don de voyance tandis que sa Chimère du nom de Thétys était lié à l'eau. Serena avait à cet instant précis une vision...

"Bonsoir Sensei, bonsoir Serena, comment allez-vous? Voulez-vous boire quelques choses?"

Ces yeux se retournèrent pour se poser sur l'un de ses élèves: Yohko... En tant que professeur, Hisles se devait de connaitre ses élèves pour sa matière. tout comme le professeur de Ki, il avait accès au dossier des étudiants et était informé de leur pouvoir et leur chimère. Il devait d'ailleurs les apprendre par cœur pour ses cours...C'était le plus pénible... Il revit son dossier, du moins des fragments... Vaanleck n'avait pas une excellente mémoire...normal pour un amnésique... Il se souvint d'une caractéristique de sa chimère qui qui lui faisait penser à Valentine...Mais quoi?


"Bonsoir M.Minamoto..."

Son regard se posa sur Aya et il se souvint! Aya était sa chimère et possédait une forme différente! Bien sur...Comment avait il pu oublier? Quel piètre professeur tu fais mon Vaanleck...Il adressa d'ailleurs à la jeune fille un sourire et regarda son comportement envers Valentine...
Celle ci râlait toujours...


"Regardez moi cette chimère M.Minamoto... Une vraie fée clochette qui ne veut point de Wendy auprès de son Peter Pan...Pas vrai ma clochette?"

Elle tira une nouvelle fois la langue... Vaanleck sourit d'avantage... D'un geste, il caressa son visage et son ancien loup de glace réapparut.

"Je boirais bien quelque chose mais pas pour le moment, j'ai affaire, mais au moins vous tiendrez compagnie à Mlle Magami, que je me dois de délaisser un instant..."

S'approchant de Valentine qui faisait mine de ne pas le voir, il l'attrapa de ses deux mains alors que la luciole glacée se débattait inutilement...

Awaken of Butterfly...

Et la fée se transforma comme par enchantement en nymphe bleue et glacée tandis que Vaanleck fit une révérence en lui tenant la main...

"Allons y maintenant que Cendrillon est prête..."

Et la princesse n'eut tout juste le temps de sourire avant d'être emporté avec son prince pour danser...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Magami

avatar

2ème Année


Messages : 252
Experience : 171
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 25
Age du personnage : 16 ans
Situation : Elève

Sky-Children
Arme: Naginata
Nom de la Bête: Téthys
Type de Bête: Ondine

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Lun 28 Déc - 18:26

La voix de Yohko l'arracha à la contemplation gênée de Valentine qui continuait à tirer fébrilement sur sa manche.

- Bonsoir Sensei, bonsoir Serena, comment allez-vous? Voulez-vous boire quelque chose ?

Yohko s'était mis sur son 31 et Aya de même, Serena leur adressa une courbette polie afin de les saluer.


- Bonsoir.

La jeune fille d'ordinaire silencieuse ne savait pas trop comment engager la conversation, d'autant que Valentine restait désespérément pendue à sa manche.
Heureusement, Vaanleck vint à son secours en plaisantant.


- Regardez moi cette chimère M.Minamoto... Une vraie fée clochette qui ne veut point de Wendy auprès de son Peter Pan...Pas vrai ma clochette?

Serena rougit un peu en entendant ça mais, au moins, Valentine daigna lâcher sa manche pour faire une grimace à Vaanleck.
Cela n'eut que l'heur d'amuser le professeur qui fit réapparaître un masque de glace translucide sur son visage.


- Je boirais bien quelque chose mais pas pour le moment, j'ai affaire, mais au moins vous tiendrez compagnie à Mlle Magami, que je me dois de délaisser un instant...

Sans cérémonie, il saisit sa chimère entre ses mains avant d'utiliser Awaken of Butterfly.
Serena eut un sourire en reconnaissant ce qu'elle avait vu dans sa vision, Vaanleck et Valentine sous sa forme de nymphe de glace s'élancer sur la piste de danse.
La jeune fille esquissa un sourire gêné en remarquant que le regard flamboyant de Yohko guettait sa réponse.


- Je...

Serena se figea, son don de prescience s'emparant de nouveau de son être.
La course-poursuite continuait au-dehors, les poursuivants de la fillette étaient sur ses talons et les chats... eux, étaient prisonniers.
Soudain elle reconnut un visage qu'on lui avait dit d'éviter dès son entrée à Tsubasa Gakuen, un des Kurokami !...
Sa vision cessa et elle releva les yeux vers Yohko qui avait attendu sa réponse patiemment le temps de sa transe.


- Je vous prie de m'excuser.

Elle adressa une courbette polie à Yohko et à Aya avant de fendre tant bien que mal la foule rassemblée dans la salle de bal.
Avec rapidité, elle demanda son manteau et son chapeau avant de s'élancer dans la nuit froide.
Qui que soit la petite fille de sa vision, elle était en danger si les Kurokami mettaient la main sur elle, elle devait la protéger.
A cette pensée, un soupir désabusé retentit dans son esprit avant que la voix mentale de l'Ondine dématérialisée s'y fasse entendre.


* Et moi je dois te protéger, toi ! Alors pas d'imprudence, compris ? *

Serena se contenta d'acquiescer en silence tandis que sa silhouette blanche s'enfonçait dans Tsubasa Gakuen pour rejoindre le lieu de sa dernière vision.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astaroshe

avatar

Surveillant(e)


Messages : 40
Experience : 66
Date d'inscription : 18/11/2009
Age : 26
Age du personnage : 21 ans
Situation : Surveillante

Sky-Children
Arme: Une simple dague en général
Nom de la Bête: Angriff
Type de Bête: Tigre blanc à dents de sabre

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Mar 29 Déc - 2:52

Tu es en retard...ça a déjà commencé.

Pas la peine de s'inquièter, je ne suis pas indispensable aux élèves tout de même et encore moins la seule à les surveiller. Aide moi plutôt à finir de mettre les broches dans mes cheveux.

Soupir de ma chère chimère qui avait pris forme humaine ce soir et était déjà prète. En soi, cela n'était pas une surprise, je mettais toujours du temps pour me préparer, de vieilles habitudes. Ce soir, il y avait un bal à l'institut, et les bals, c'était mon affaire car parmi l'aristocratie ces derniers permettent de juger les autres familles et les éventuels partis. La présentation et l'impression qu'on devait avoir et donner étaient donc primordiales et devaient absolument être soignées. Voilà pourquoi j'étais en retard, il fallait que je revois chaque détail sur moi. Ma robe était choisie tout comme le masque, les chaussures et la parure qui allait avec.
Actuellement, j'étais assise devant mon miroir, en train de placer les broches d'argent dans mes cheveux. Il fallait qu'elles soient bien mises, non seulement pour l'apparance mais aussi pour maintenir en place mes cheveux (qui m'arrivent juste au dessus des hanches une fois attachés ainsi) toute la soirée malgré les danses successives. Et oui, même si je devais surveiller les élèves, je comptais bien danser, cela faisait trop longtemps que je n'avais pas été à un bal mondain, ça me manquait. Enfin, mes cheveux furent impeccables, comme je le voulais.
Je me dirigeais donc ensuite vers le dressing où ma robe, sous un plastique, attendait. Il faut l'avouer, elle n'est pas neuve, je l'ai déjà porté une fois pour un enterrement. Certes le blanc n'était pas la couleur la plus appropriée mais qu'importe! Elle me plaisait ainsi. Alexander m'aida à la mettre sans me décoiffer et aussi à l'attacher dans le dos car il s'agissait d'un lacet et cela devait être placé aussi impeccablement que le reste: les lacets plats, sans aucun plis, serrés comme il faut et de manière régulière. Une fois cette étape finie, les bijoux, enfin...un seul la simplicité étant le meilleur moyen de faire de l'effet d'après moi. Il s'agissait d'un ras de cou en diamants blancs pour être accordés à la robe. ah si! En fait je rajoutais une paire de boucles d'oreille, deux autres diamants qui pendaient telles des gouttes au bout d'une feuille, dues à la rosée. Pour le maquillage...très léger, juste pour mettre mes yeux en valeur. J'enfilais mes chaussures et voilà, j'étais enfin prète au grand soulagement de mon compagnon.


Il est inutile de te rappeler qu'il s'agit d'un simple bal entre étudiants?

Je sais mais tu sais aussi que j'adore cela et que je ne rate jamais une occasion d'y assister.

Astaroshe ce soir?

Oui, Aely n'est là que pour les contrats, je pensais que tu le savais...

Bougonnement, il n'osait pas répliquer. Je le regardais du coin de l'oeil alors que je le tenais par le bras.

Ne t'inquiète pas, ce soir je serai sociable et aimable comme une aristocrate doit l'être. Je serai même bavarde!

Et ils ne verront rien, tu seras mèlée au milieu de cette foule magnifique, de ces jeunes filles avec des robes aussi somptueuses les unes que les autres qui ne manqueront pas de cavaliers et pourtant...tu seras celle qui se démarquera le plus. Du moins...dans tes pensées.

Je souris, il lisait dans mes pensées car tout ce qu'il disait serait vrai. Ce soir, tout le monde sera semblable, peut être que certains ou certaines se feront plus remarquer que d'autres, s'auto-proclamant reine ou roi d'un soir. Je trouvais cela amusant alors que moi, j'avais droit à cela tout les mois presque. La tenue que j'avais ce soir et celles que je verrais par la suite étaient mon quotidien. Ils seront éblouis pour la plupart, par les beautés qu'ils verront mais cela est tellement banal pour nous... Mais qu'il n'y ai pas de confusions, loin de moi l'idée de dire que rien n'était somptueux, certes les personnes à ce bal seront tous ravissant dans leur tenue de soirée, je ne le dément pas et ne le ferai jamais. Sauf que même en apparaissant en tenue de soirée comme les autres ce soir, je saurai que j'étais la seule et unique marquise, la seule vraie aristocrate. Et ce détail dans mes pensées, était loin au dessus de tout le reste même si de nos jours, cela est bénin puisque les titres n'apportent rien de plus comparé aux autres citoyens.
Néanmoins, ce soir j'avais l'occasion de ne pas jouer de rôle, je serai moi même comme je le suis chez moi, en Allemagne avec ma famille et mon mari. Je crois que désormais c'était clair: je jubilais, j'exaltais intérieurement à l'idée d'y aller.
Nous arrivâmes devant les portes de la salle des fêtes, toujours au bras de mon compagnon, je mis le masque sur mes yeux, quoique je savais d'avance que je ne le garderai pas toute la soirée, puis les portes s'ouvrirent.

Alex prit ma main et y déposa un baiser tout en me murmurant.


Bienvenue Madame la Marquise.

Je souris et entrai dans la grande salle chauffée, ne prétant pas attention à ceux déjà présents. Pour le moment, c'était juste un jeu avant les choses sérieuses. Ma chimère aux cheveux tels des flammes bleues faisait exprès d'être cérémonieux envers moi. Il profitait de l'instant présent où pour une fois, je n'étais pas Aely, renfermée et qui imite en permanence les émotions mais une simple jeune femme qui aime vivre et ne reste pas stoïque.
Sans attendre, il m'entraina au milieu de la piste et me colla à lui avant de commencer à danser sentant mon envie et mon empressement par notre lien. Nous nous connaissions par coeur, comme deux compagnons se doivent d'être. Je sentais la robe virevolter et je savourais sans relâche, mon regard crut même apercevoir mon cher collègue Akio en train de danser avec le pilier qui m'avait remplacé. L'espace d'une seconde, je voulus quitter mon partenaire pour prendre Akio des bras de Mya et danser avec, juste pour rendre jalouse cette dernière, mais mon esprit était trop entrainé pour avoir la volonté de changer. Tout s'enchainait, ce n'était que le début de la soirée et la notion du temps avait déjà disparue chez moi. Etais-je en manque à ce point?
Finalement, on arrêta et il m'ammena à l'écart.


Bon, assez jouer Altesse, maintenant il faut bosser et surveiller.

Dit-il en me ramenant des boissons. Je rigolais.

Altesse? Depuis quand tu m'appelles ainsi? Pourtant je suis sure que tu n'as pas bu avant de venir.

Parce que t'appeler 'Altesse' fait moins crédible que 'marquise' si on nous entend et je ne tiens pas à me faire tirer les oreilles par Aely si elle apprend qu'on sait votre rang. C'est elle qui y a tenu. Et puis je sais pas si tu as remarqué mais tu dois être la seule à avoir des vrais diamants autour du cou et à posséder ta propre robe hors de prix.

Ne dis pas n'importe quoi, je suis loin d'être la seule riche ici.

Décidément il s'inquiètait trop mais bon...c'était notre monde et notre manière d'être. Et ainsi, à l'écart des danseurs et même de ceux qui étaient restés sur le bord, nous continuions à être dedans. Parfois, je souhaitais que tout redevienne comme à l'époque et que les rangs valent de nouveau quelque chose mais non...ici de simples élèves sans titres étaient aussi riches que moi. Je le savais simplement en ayant fait des recherches sur eux, surtout sur les piliers mais tant que je savais que ma vie se démarquait des autres quoiqu'il en soit, j'étais heureuse même si les autres l'ignoraient.
C'est pourquoi ce soir même si je restais dans mon coin avec pour seul partenaire de danse, Alexander, cela ne gâcherait en rien ma joie. De ma main libre, je jouais avec une mèche de mes cheveux noirs aux reflets rouges tandis que je faisais savoir à mon compagnon en smoking qu'il pouvait aller danser avec d'autres mais en fait, il n'osa pas, surement à cause de la timidité.
J'enlevais mon masque et regardais les danseurs tout en me revoyant parfois lors de ces bals à Vienne. Là bas, la salle était immense et somptueuse comme dans un palais, la musique tantôt sombre, tantôt entrainante, toute la haute société s'y donnait rendez vous. Et quand on repartait le soir, on se demandait si tout cela n'avait pas été un rêve... Je me mis à rigoler toute seule en y repensant. Si certains connaissaient ma pensée, ils se diraient surement que je vis à travers des rêves et ils n'auraient pas tort car je ne suis qu'une chimère moi aussi. Depuis l'accident, c'est Aelyclia qui a le monopole sur ce corps, je n'apparais que rarement dans ma totalité, comme maîtresse entière de ce corps, le reste du temps,je suis là mais Aely me contrôle en partie. Quelle vie...
Alexander me fit un autre baiser main ce qui me tira de mes pensées puis il se dirigea vers l'autre bout de la salle. Il osait enfin aller chercher une autre cavalière.
Grandiose.




[Quel dommage x) Je comptais poster dans les premiers pour monopoliser Akio et rendre jalouse Mya xD (Avec l'accord de ce dernier bien sur) mais trop tard... *ça m'apprendra à être en vacances...* Et comme je n'ai pas décrit la tenue d'Asto, voici des images qui sont plus explicites que des mots:

La robe: (je sais c'est pas les mêmes mais suffit d'imaginer et les assembler...)
Spoiler:
 

Le collier:
Spoiler:
 

Le masque: (à imaginer en or blanc)
Spoiler:
 

Désolé j'ai pas trouvé exactement ce que je voulais donc il faut faire des compromis >> Veuillez m'excuser pour ça.]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loo

avatar

2ème Année/Admin


Messages : 50
Experience : 168
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 26
Age du personnage : 17 Ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: Katana
Nom de la Bête: Anshin
Type de Bête: Loup Ailé

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Mer 30 Déc - 0:35

Douce torture, doux venin se propageant lentement au creux de mes veines glacées. Doux ? Non, virulent, puissant, douloureux. La pièce se remplissait peu à peu, visage hypocrite caché sous des masques de carnaval. Le premier à franchir le seuil de la porte fut Yohko, accompagnée de sa bête humanoïde. Le couple avait fait attention à leurs tenues, se tenant avec fierté. Ils n’étaient pas difficile des les reconnaitre, je les côtoyais depuis assez longtemps pour reconnaitre leur démarches, le bruit de leurs pas sur le sol, et multitude d’autre détail qu’on m’avait apprit à observer. Multitude d’autre détail qui préciser un profil précis d’un ennemi. Je ne me détachais pas de mon humour, mon esprit se bataillant contre lui-même dans une guerre veine du pourquoi et du comment. Des causes et des effets. Pourquoi j’avais répondue aux provocations d’Akio. Comment j’avais put me laisser vêtir de la sorte par Mya. Et d’autres questions inutiles qui s’infligeaient à mes pensées. Le pilier s’approchait de moi, sa bête à ses talons en bon petit chien de potence. Mes doigts vénèrent se poser sur mon collier, instinctivement, sa présence sur mon coup depuis bien un an avait plus de signification et de conséquence que les spectateurs pouvait le croire. Tant de chose était promis dans ce cadenas de glace. J’en avais oublier sa présence, mais pas la marque brulante qu’il inscrivait au fer au creux de mon âme. Prison de glace dans laquelle je m’étais enfermée, mais dont la clef n’était pas si dur à atteindre, encore faut-il que je la prenne. Les minutes passaient, les heures, les jours, les mois. Lentement la liberté se rapprochait, les paysages autours d’elle se changeant en une inondation rougeâtre. La voix de Yohko me sortie des mes pensées fugueuses, paroles inutiles auquel je ne pris pas la peine de répondre. Bien sûr que je n’aimais pas ce genre de soirée, n’importe qui dans cette école connaissant un tant soit peu mon caractère savait que la moindre remarque pouvait conduire ma lame à se retrouver sous la gorge du malheureux. Mes yeux ne quittaient toujours pas la porte, il suffisait qu’il me voie ici pour que je puisse m’éclipser sans problème.
Une nouvelle entrée, flambée de rouge et de flamme. Ma colocataire venait de faire son apparition, future cavalière d’un vampire de surveillant. Je connaissais le mot qui avait été glissé dans le livre, je connaissais l’écriture masculine de mon ennemi, je connaissais la syntaxe de ses mots. Elle s’approchait de nous, de sa démarche dansante et joyeuse. Opposée, en tout point. Ce genre de bouffonnerie était son royaume, pays des illusions et des apparences, l’être et l’ennemi cachait sous un masque artificiel. Musique. Danse. Gentleman. Un tel environnement qui me faisait vomir par le parfum asphyxiant que les acteurs empestaient. Lâchant mon pendentif, mes bras se recroisèrent sous ma poitrines, muscles tendues bordaient d’une adrénaline trop retenue. Mon apparence bien trop calme cachant la tempête glaciale au creux de mes entrailles. Tant de temps à combattre ce que j’étais, simple besoin pour une mission bien trop importante. Mais l’essence de l’être surpasse parfois le désir. Je n’étais pas une élève bien droite dans les rangs de leur armée de futur toutou obéissant. Je n’étais pas une personne calme à l’esprit. Tant de chose m’était trop absente pour que les apparences soient sauvegardées. Un baiser chaud caressa ma joue, me sortant de part leur chaleur de mes réflexions sur mon futur ici. La douce voix de la princesses des flammes caressant mes tympans, de nouvelle phrase, veines elle aussi, ce genre de conseil ne pouvait avoir d’impact sur mon esprit. La douceur était une chose bien trop étrangère à mon être pour qu’elle puisse calmer mes nerfs à vif. Et les choses n’allèrent pas en s’arrangeant quand, dans un costume digne d’une mariée à son mariage, ou plutôt une mariée vengeresse désirant châtier de la terre ceux bafouillant son bonheur, Akio fit son apparition.
Sa comédie m’horripilait, jouant les don juan à chaque instant, remarque cynique, regard doucereux. Et Mya qui tombait dans son piège comme tant d’autre. Je vis ses yeux détaillaient chaque personnes présente, cela n’avait rien d’un regard critique sur des vêtements plus ou moins adapté. Cela fut sans conteste approuvé quand ses yeux se posèrent sur moi, coup d’œil rapide mais j’y décernai tout de même un insistement léger sur le collier autours de mon cou, sur ma hanche ou se collait une dague invisible sous ma robe, sur mes yeux haïssant. Il ne m’approcherait pas, il n’était pas suicidaire, pas encore. Il voulait surement profiter un peu de la soirée avec Mya. Il emporta d’ailleurs celle-ci loin de moi, sur la piste de danse. Mon pouce se posa sur la point de la dague, une légère pression faisant couler un long filet de sang le long de l’acier. Une dague ? Je ne m’étais pas rendue compte que je l’avais prise en main. Mon corps commençait à me jouer des tours plus que vilain et dangereux. Une légère douleur transperçait mon doigt, le liquide rougeâtre glissant le long de mon arme dans une douce descente en enfer. Les choses étaient bien plus insaisissables et irréparable que je le pensais, il serait tant que je fasse changer les choses ici-bas. Je regardais la danse de Mya et Akio. Danse funeste des amants des enfers. La princesse des flammes savait-elle que l’homme qui la prenait pas la taille n’était autre que Lucifer en personne. J’insultais le dieu des enfers à présent, cet ange était bien trop respectable pour être accordaient à ce surveillant hypocrite. Yohko était partie, toujours suivit de sa bête. Je ne m’étais rendue compte de rien. Mon doigt se portant à ma bouche, laissant le sang caresser mes lèvres désireuses. Un léger goût ferreux se glissant sur ma langue. Ma dague tournoyant entre mes doigts, titillant mon esprit, ne demandant qu’à se ficher dans la gorge profonde de mon ennemi. La voix d’Anshin résonnait au creux de mon esprit, aux mots incompréhensible et lointain.

Hurlement de peur de l’ami inefficace.
Hurlement de fureur de désir trop longtemps refoulé.






Beatus vir qui suffert tentationem
Quia cum probates fuerit accipient coronam vitae


Dernière édition par Loo le Mer 30 Déc - 1:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaanleck Hisles

avatar

1ère Année


Messages : 117
Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 34
Age du personnage : 25 ans
Situation : Celibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Valentine
Type de Bête: Fée

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Mer 30 Déc - 13:26

Attrapant la main de Valentine qui restait encore silencieuse, Hisles l'attira sur la piste doucement. Autour de lui, certains élèves s'arrêtaient de danser afin de sortir leur appareil numérique et faire des photos qu'ils jugeaient inutilement de "compromettantes". Vaanleck n'en avait que faire, trop occupé à regarder sa chimère à la peau bleu et aux cheveux congelés. Il attendit un instant, contemplant son sourire et ses joues devenues bleus marines.
En cette soirée, elle avait changé de sa tenu habituelle et avait opté pour une robe de princesse, espérant rivaliser avec les élèves de l'école. Son maitre l'examina, regardant sans gêne sa poitrine cachée en grande partie par une neige scintillante, remonta sa gorge, caressa d'une main son visage et passa l'autre dans ses cheveux. Doucement, une couronne de glace apparut à la demande de Vaanleck et la fée sourit en comprenant son geste.


"Aussi belle que le premier jour ma tendre Valentine..."

Elle releva ses yeux émeraudes qu'elle avait baissé par timidité et souffla...


" Dansons nous mon maitre?"

Vaanleck n'entendait que rarement cette merveilleuse voix. A vrai dire, Valentine ne se transformait que rarement car il s'agissait d'un pouvoir qui le rendait plus forte, plus puissante et donc demandait de l'énergie. Vaanleck enviait ses élèves aux chimères humaines et qui pouvaient le demeurer des jours entier.
Le sourire du professeur disparut un temps et, sous son loup, il fronça les sourcils avant d'attraper Valentine par la taille, l'emmener auprès de lui et lui souffler, frustré, avant de commencer à danser.

"Ne m'appelle pas ainsi."

Les pas partirent et Valentine les suivit comme elle aurait suivit Vaanleck n'importe où. Elle avait posé sa main sur son épaule et ne quittait pas son regard. Comme elle était bien dans ses braS...Comme elle aimait danser avec lui...
Lui aussi ne la quittait pas, lui aussi se disait que rien au monde ne pourrait l'empêcher de danser avec elle. C'était d'ailleurs la première chose qu'ils avaient fait lorsqu'elle avait pu se transformer la première fois...
Se penchant, il caressa de son visage sa joue et lui souffla chaleureusement...


"Parle moi encore..."

Sentant son odeur, elle respira profondément...

"Je t'aime Vaanleck..."

Hisles sourit d’avantage et embrassa sa joue dangereusement froide… Comme le froid de sa chimère lui était agréable… Mais un autre froid lui vint, un dur et sec. Il arrêta la danse, Valentine sentit de même l’étrange aura près d’eux. Sur le côté, Loo, jouant avec sa dague et son sang, répandant sans le savoir sa haine par son Ki. Le professeur reconnue l’élève, comment oublier celle qui faillit blesser sa fée?

« Mademoiselle Ookami? »

Il s’était approché d’elle, Valentine redevenue fée le suivant doucement, et se pencha vers la dague, le visage dur…

« Je crains que ce genre de petites choses ne sont pas apprécié lors de nos soirées… Je ne me trompe? »

Il sourit en se relevant pour regarder Loo…

« J’ajouterais en matière de professeur sérieux « dans l’établissement », mais ne demandons pas la lune… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astaroshe

avatar

Surveillant(e)


Messages : 40
Experience : 66
Date d'inscription : 18/11/2009
Age : 26
Age du personnage : 21 ans
Situation : Surveillante

Sky-Children
Arme: Une simple dague en général
Nom de la Bête: Angriff
Type de Bête: Tigre blanc à dents de sabre

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Mer 30 Déc - 19:16

En fait, il manquait quelque chose...Quelque chose me manquait...Une personne qui avait toujours été présente, non, deux personnes, Amael et Raphaël. Les deux hommes qui m'avaient toujours suivis, dans n'importe quelles circonstances mais venir d'Allemagne juste pour un bal d'étudiant était stupide. Mon sourire s'était effacé, je m'étais emballée trop rapidement. Alex le sentit et me demanda mentalement s'il devait revenir. Inutile. Ce n'était qu'une passe. Pour essayer de me faire penser à autre chose il se mit à me critiquer sur ma tenue actuelle, point sensible chez moi. Mais je m'occupais à regarder les élèves remarquant entre autre certains professeurs qui allaient danser. C'était étrange de se dire que l'année dernière encore ils étaient nos profs et que maintenant, c'était nos collègues pour ainsi dire. Que le monde changeait.
Un sourire réapparut sur mes lèvres et j'allais de nouveau vers ma chimère, coupant à travers les danseurs. Sans surprises, il était assis tranquillement en train de boire ce qu'il y avait à la table juste à côté de lui.


Tu pourrais te tenir quand tu es sous forme humaine au moins!

Je fais rien de mal! Je goute les boissons pour voir si personne n'a mis de l'alcool dedans!

Son argument tenait la route. Il finit son verre et sortit quelque chose de l'intérieur de sa veste. Un éventail noir avec des fleurs de cerisier blanches en opposition à ma robe. J'ignorais qu'il l'avait pris mais je lui laissais. Pas la peine de s'en emcombrer maintenant. Mon regard balaya la salle une fois de plus pour dire que je faisais mon travail et cette fois il remarqua quelque chose. Un prof près de Loo, la 'protégée' d'Akio, "la folle des glaces" comme la désignait Aely. Je laissais mon compagnon dans son coin et allais dans leur direction. Rare étaient les moments où Loo était agréable envers quelqu'un. Inexistants même. Une fois à leur niveau je remarquai qu'une lame brillait grâce aux éclairages de la salle. Voilà donc la raison de cette rencontre. Désormais si on voulait que la gamine reste calme et surtout, que le prof reste entier, il fallait l'éloigner.
Je ne dirais pas franchement que sur certains points Aely et Loo se ressemblent mais j'ose quand même. Le jeu avec les armes, le gout du sang... Du sang. Je remarquais seulement maintenant la présence de sang et sincèrement, j'eus peur. Ma deuxième personnalité était attiré par le sang. C'était une prédatrice, un fauve qui cherchait à tuer. Qui aimait tuer. La vue de ce liquide vital pouvait la faire revenir et ainsi me faire chavirer pour la laisser à ma place ce soir. Mais il ne fallait pas qu'on la découvre. C'était impératif, faire croire que nous étions un seul et unique esprit pour notre survie. Je devais jouer finement mais comme d'habitude j'échouerai. Dernière solution: faire croire au prof que j'avais confisqué la dague mais en cachette la rendre à l'ado. Akio n'avait pas choisi une remplacente facile, je lui en ferais part tout à l'heure.


*Laisse faire Asto... La folle des glaces est à moi*

Trop tard. Aely était là. Je m'effacais lentement laissant tout le sadisme de mon ego prendre place. Sourire aux lèvres, elle s'approcha lentement du professeur et s'adressa directement à lui.

Vous devriez laisser Monsieur. N'avez vous pas lu son rapport médical? Le jeu entre ses doigts et sa dague est un TOC, il vaudrait mieux se garder de la lui retirer pour le bon déroulement de cette soirée, vous ne croyez pas? De plus ce n'est pas la première fois et je vous assure qu'elle reste toujours calme et ne fait de mal à personne ainsi.

Et toujours ce sourire aux lèvres. Ce sourire faux qu'elle savait parfaitement imiter. Mon ego adorait utiliser l'expression "Mieux vaut ne pas contrarier les fous" pour servir ses intérêts.

Vous devriez continuer à vous distraire vous et la jeune demoiselle, je la prend sous ma responsabilité.

Et oui, elle adorait aussi Loo. Elle était comme son autre ego, folle à souhait, ne se préoccupant pas des autres et encore moins de se blesser ou mourir et surtout elle voulait tuer. Néanmoins Aely hésitait encore à lui attribuer l'adjectif de 'cruelle'... Cruauté... Quelle mot magnifique... aucun autre n'est plus beau que celui-là... Elle se sépara du professeur et de la jeune fille en lui adressant un dernier regard et sourire puis rejoifnit son compagnon qui l'entraina dans la foule pour danser encore. Elle voulait glisser un mot à Akio. Heureusement il n'était pas loin aussi ils l'ont approché assez vite. La jeune femme l'interrompit juste quelque secondes.

Tu devrais surveiller ta remplacente avant qu'il n'y ai un carnage ou alors apprend lui à se préoccuper de sa discrètion avec ses armes.

Si seulement Aely pouvait avoir une apprentie tueuse à gages comme Loo! Voilà ce qu'elle devrait demander pour son prochain cadeau d'anniversaire! La jeune femme se rapprocha encore d'Akio et déposa un baiser sur sa joue pour murmurer ensuite:

Sinon c'est moi qui m'en occupe et je te promet qu'au prochain combat elle ne te loupera pas.

Cette fois le sourire n'était pas imité, il était juste sadique. La marquise repartit dans la foule dans les bras de sa chimère qui n'osait pas glisser un mot et se contentait de la suivre. Il repensait au combat dans la cour entre les deux énergumènes... L'issu était connue d'avance et il se serait surement ennuyé s'il n'avait pas trouvé autre chose à faire mais si sa maîtresse prenait les choses en main, cela ferait un beau spectacle.

Tu la veux vraiment pour toi?

Il est rare de trouver quelqu'un aussi fou que moi alors oui je la veux...elle rompra le quotidien et je sais qu'elle sera loin de me décevoir et qu'elle ira même au delà de mes espérances.

Madame la Marquise vous êtes incorrigible.

Rires. Elle venait de se trouver une autre lubie sérieuse, un autre désir qui lui ferait perdre la raison de nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaanleck Hisles

avatar

1ère Année


Messages : 117
Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 34
Age du personnage : 25 ans
Situation : Celibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Valentine
Type de Bête: Fée

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Mer 30 Déc - 21:42

Le professeur laissa Loo un instant, un court instant, si court que sans doute personne n'aurait remarqué son absence. Sans s'en rendre compte, il avait laissé son Ki s'échapper légèrement, mais Valentine, toujours près de lui, repris la fraicheur de son corps pour que personne dans la salle ne puisse le remarquer.
Sans gêne, il posa ses doigts sur l'épaule d'Astaroshe qu'il avait suivit alors qu'elle s'en était allé sans aucune politesse. Politesse? Parlons donc de la politesse, cela me plait. Couper un professeur, lui manquer de respect, et cela devant un élève? Quel beau exemple de politesse. L'humour de la jeune fille ne lui avait pas plus, rien, et surtout pas son intervention irrespectueuse, sans parler de son comportement de jeune écervelée. Laisser une élève avec une arme? Les armes étaient certes acceptées dans l'école pour les clubs ou autre, mais il était interdit de les afficher en public, c'était certain.


"Excusez moi, je crois que vous avez oublié quelque chose"

Derrière son loup, son visage était froid tout comme ses doigts naturellement bleus, le sourire qu'il portait toujours venait de disparaitre et Valentine semblait inquiète.

"Oui vous avez oublié de lire une partie du règlement en entrant dans cette école. Mais peut être avez vous préféré passer plus de temps sur les dossiers médicaux des élèves auxquelles vous n'aviez pas accès? Vous auriez du lire ceux des professeurs et plus particulièrement le mien: "Attention, extrêmement allergique à tout type de surveillant". D'autant plus lorsque ceux ci se montrent des plus irrespectueux à mon égard et surtout devant un élève."

Puis de la même manière que la surveillante, il s'en retourna pour revenir auprès de Loo. Comme si de rien n'était...


"Excusez moi Mademoiselle Ookami...nous disions?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astaroshe

avatar

Surveillant(e)


Messages : 40
Experience : 66
Date d'inscription : 18/11/2009
Age : 26
Age du personnage : 21 ans
Situation : Surveillante

Sky-Children
Arme: Une simple dague en général
Nom de la Bête: Angriff
Type de Bête: Tigre blanc à dents de sabre

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Jeu 31 Déc - 1:19

[HRP: Je signale à tout les joueurs sur demande de sa grandeur l'administratrice Loo (non je cherche pas à avoir des points d'expérience gratis par corruption xD) que pour le bon déroulement du scénario, il ne faut pas interrompre Loo, ou du moins ne pas l'énerver au moins jusqu'aux combats où elle se défoulera. Voilà, en théorie y a que ça à dire ^^' Bon jeu!]

Raaaaaaaaaaaaaaah non c'était impossible! Elle ne pouvait pas laisser passer les dires du prof et encore moins laisser Akio s'en mèler car avec ce qu'elle venait de lui annoncer, sûr qu'il irait voir sa "protégée".

Je t'en supplie ne provoque pas de scandale!

Protestation pour la surveillante qui se dirigeait déjà direct vers le prof, continuant de jouer son rôle sur la plus grande scène de théatre qui soit: le monde. Plus d'une serait déjà tombée ou tordu la cheville avec les talons aiguilles qu'elle avait et l'allure auquelle elle marchait mais son exaspération était à son summum, encore un peu et elle revenait avec son arsenal. C'est d'ailleurs ce que craignait sa chimère qui courrait maintenant pour la rattraper en évitant au mieux les danseurs. Loo ne devait pas être perturbée. C'était un impératif, un ordre. Autre chose à décider avant d'arriver maintenant: imiter la colère ou rester froide? Rester froide. Jouer le rôle jusqu'au bout était inutile dorénavant. Elle stoppa de le jouer donc, naturellement, sans problème, comme on se débarasse d'un insecte insignifiant d'un revers de main . Ce prof ne voulait pas voir son autorité remise en cause devant un élève? Bien, alors elle s'arrangera. Une de ses mains se glissa à l'intérieur de la veste d'Alex et elle reprit son éventail. Un éventail qui s'était révélé utile par le passé car on ne se doutait pas au premier abord qu'il pouvait être une arme.
Aely signala sa présence une fois de plus au professeur en tapottant son épaule avec l'objet en question.


Tu sais il fait juste son travail...

Va voir ailleurs si j'y suis.

La surveillante fixa de nouveau le professeur mais avec un visage incroyablement impassible, qu'on n'aurait pu rapprocher avec celui de toute à l'heure, souriant et joyeux. C'est donc ainsi et avec une voix calme et neutre qu'elle lui répondit.

Ne vous inquiètez pas, moi aussi je fais une allergie, à ceux qui insinuent sans connaitre et qui sont sourds. Je vais aussi essayer d'être brève. Premièrement, si j'ai eu accès à ces informations c'est dans le cadre de trouver un remplacant en tant que pilier. Car vous devez vous souvenir que l'année dernière encore j'étais Pïlier du feu, j'avais donc accès à toutes les informations nécessaires. Je sais donc ce que je dis. Deuxièmement, qui n'a jamais enfreint un règlement dans sa vie? Les règlements sont faits pour être contournés comme disent certains et puis il faut avouer que sans cela, tout ne serait que trop monotone dans notre quotidien.

Ses yeux fixaient toujours le professeur, des yeux vides. Son esprit ignorait même pourquoi elle tenait à dire tout ça..Ah oui...pour préserver la folle des glaces.

Vous ne voulez vraiment pas la laisser tranquille au moins pour ce soir? Ce n'est pas tout les jours qu'on a droit à un bal masqué... du moins pour vous, pauvres roturiers.. .

Les deux derniers mots faillirent faire réagir sa chimère car ils avaient été dit d'un ton étrangement sifflant, méprisant. Mais ça ne dura que le temps d'un battement de cils, elle reprit de son ton neutre:

En revanche s'il y a carnage par votre faute, vous vous débrouillerez. Sinon, si vous n'êtes toujours pas convaincus, toutes les infractions qu'elle fera, vous n'aurez qu'à me les mettre sur le dos, elle est à moi et je l'assume. Ensuite... peut être que votre allergie aux surveillants diminuera peut être.

Alex lui, se détachait peu à peu de la conversation pour se concentrer sur la chimère d'une professeur quil trouvait...lilipucienne car il comparait toujours à sa taille sous sa forme animale (Pour rappel: Angriff au garot arrive à 1m75 environ). Mais il trouvait ça drôle aussi, et mimi. On aurait dit un gamin devant une vitrine de sucreries. Sa compagne en revanche le trouvait affligeant d'agir ainsi au vu de la situation. Elle asséna sans ménagements un coup d'éventail sur le crâne du pauvre.

Tu n'as donc aucune retenue?

Puis elle se retourna vers le professeur et surtout la petite fée pour incliner légèrement l'échine alors que l'autre se massait la tête.

Veuillez excuser mon partenaire mademoiselle, il agit souvent comme un grand enfant et malheureusement je n'arrive pas à effacer ce trait chez lui.

*Il faut bien que quelqu'un rigole de temps en temps* Pensa le jeune homme en levant les yeux au ciel.

Un coup d'oeil vers la folle des glaces puis retour au prof. S'incliner devant lui...devant un roturier... Son orgueil ne l'acceptait pas mais elle le fit taire...au moins quelques temps.

Enfin, je vais m'arrêter là, agissez comme il vous plaira. Je serai non loin au cas où. Et excusez mon manque de politesse tout à l'heure, je reconnais ma faute mais je pensais que lors de cette soirée on pouvait se permettre d'être un peu plus coulant que lors des cours.

L'éventail s'ouvrit d'un claquement sec, le désir de s'en servir contre le professeur lui montait à la tête. Juste pour lui montrer que les armes n'étaient pas forcément là où on croyait. Mais elle s'éloigna, calmement cette fois. Alex haussa les épaules et la suivit pour la surveiller. Niveau orgueil et fierté, Aeliclya était pire qu'Astaroshe, elle sne jouaient pas dans la même cour néanmoins il arrivait que cela soit drôle. La prenant au dépourvu, il saisit sa main et l'entraina de nouveau au coeur des danseurs pour lui changer les idées. Hors de question qu'il passe une mauvaise soirée à cause d'une compagne bougonne!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaanleck Hisles

avatar

1ère Année


Messages : 117
Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 34
Age du personnage : 25 ans
Situation : Celibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Valentine
Type de Bête: Fée

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Jeu 31 Déc - 19:23

La surveillante s'en alla et Vaanleck se retrouva seul avec Loo et Valentine. Regardant une nouvelle fois la princesse des glaces, il soupira en baissant les yeux, des paillettes de glace s'échappant de son souffle...

"Je m'en fous de toute façon...Jouer le professeur modèle, ce n'est pas pour moi, j'en ai le cœur net désormais..."

Il lança un regard à Valentine, un sourire commençant
à se dessiner sur ses lèvres et en haussant les épaules. Puis revint sur Loo...


" Je peux vous offrir un verre ou je peux aller me faire voir?"

Ses saphirs venaient de retrouver leur éclat si particulier qui rappelait Ludwig, un éclat gai et joyeux... Cette surveillante avez raison au fond, il devait se détendre et être plus décontracte au lieu de paraitre aussi froid. Surtout envers les surveillants... Mais cela reste à voir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Magami

avatar

2ème Année


Messages : 252
Experience : 171
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 25
Age du personnage : 16 ans
Situation : Elève

Sky-Children
Arme: Naginata
Nom de la Bête: Téthys
Type de Bête: Ondine

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Lun 4 Jan - 20:01

Serena courait à perdre haleine dans la cour de Tsubasa Gakuen, Hayate dans ses bras.
Elle était frêle et courir si vite, une fillette dans ses bras, relevait de l'exploit.
Mais elle devait la mettre en sûreté avant qu'une autre vision ne survienne, sans compter qu'elle devrait prévenir l'assemblée de l'attaque imminente des Kurokami.
Le bâtiment se profilait dans la nuit, éclairé par le clair de lune, de la lumière et de la musique douce en sortait.
Voilà qu'elle allait devoir jouer les oiseaux de mauvais augure, il y avait vraiment des jours où son don lui paraissait plus insupportable que d'ordinaire.

Toujours dématérialisée, elle sentait Téthys guetter les environs pour la prévenir de la présence des Kurokami et elle craignait que sa chimère ne se jette à coeur-joie dans la bataille si on l'attaquait.
Puis ses jambes la portèrent enfin jusqu'à l'entrée et elle déposa Hayate à terre.
Serena était hors d'haleine, elle venait de réaliser un effort titanesque.
Apparemment un peu inquiète, Hayate lui demanda si elle allait bien.
La jeune fille eut un sourire apaisant afin de la rassurer.

- Oui... Je...

Son don de prescience s'activa comme s'il faisait exprès de la contredire.
Elle reçut un tourbillon d'images si rapide qu'elle ne put rien identifier mais le son lui était permanent.
Bris de verre, destruction et ricanements sinistres, ça ne pouvait signifier qu'une chose !
Elle revint à elle et elle saisit Hayate par la main pour l'emmener à l'intérieur de la salle de bal en urgence.


- Viens !...

Doucement mais d'autorité, elle entraîna la fillette à l'intérieur.
Serena ne prit même pas la peine de déposer son manteau au vestiaire, elle s'empressa de fendre la foule pour rejoindre l'un des piliers.


- Yohko !...

Ce n'était pas son genre d'interpeller les gens comme ça, aussi Yohko se retourna-t-il aussitôt vers elle.
Bien évidemment, la présence d'Hayate le surprit mais elle lui fit signe de ne pas poser de question, il y avait plus important.


- Plus tard. Les Kurokami... ils viennent ici !...

Serena espérait que Yohko comprendrait où elle voulait en venir.
Si les Kurokami s'invitaient à la soirée, il était certain que le bal allait mal tourner !...


[HRP: Désolée pour le retard Yohko, je n'ai pas eu internet du week-end. J'espère que ça conviendra. Embarassed ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité




MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Mer 6 Jan - 1:32

Mon verre de jus d’orange à la main, les mains appuyées sur la table derrière, j’observai les gens autour de moi… J’eus l’occasion d’observer de loin un professeur qui semblait se disputer avec une surveillante… Puis je détournai mon regard sur les danseurs, soupirant… Ils étaient bien les seuls à s’amuser ceux là…
Soudain, la porte claqua et je pus reconnaître une étudiante que j’avais déjà vu un peu plus tôt dans la soirée… Elle fendit la foule, tenant une petite fille par la main. J’arquai les sourcils tandis qu’elle interpellait un des piliers, Yohko. Je remarquai le regard effrayé de l’enfant et l’empressement de Serena. Impossible de savoir ce qu’elle avait dit à Yohko, mais elle ne lui avait certainement pas annoncé le temps qu’il faisait dehors ! Je décidai alors de me rapprocher, profitant de mon passage auprès d’une plante pour y vider mon verre de jus d’orange.


*Tu sais qu’un jour ta curiosité te perdra ?*

Ignorant Nasline, je m’avançai doucement et profitant de la présence d’une amie non loin, je lui faisais une petite tape dans le dos pour lui signaler ma présence. Erreur… En deux secondes top chrono je me retrouvai avec un autre verre de jus d’orange au contenu tout aussi potentiellement dangereux que le précédent et submergée de questions et de paroles sans intérêts… Esquissant un sourire gêné, je répondis brièvement aux questions, tendant l’oreille pour écouter. Y avait peut-être rien d’intéressant, mais j’avais toujours été une petite commère…

*Ah ça c’est sûr !*

Chuut…murmurai-je avant de m'en vouloir aussitôt...

Mais, pour mon plus grand soulagement personne ne m'entendit et plus étonnant encore, Nasline fit silence ! Elle devait être curieuse elle aussi de savoir ce qu’il se passait...

Revenir en haut Aller en bas
Yohko Minamoto

avatar

3ème Année/Admin


Messages : 329
Experience : 318
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 26
Age du personnage : 17 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Aya
Type de Bête: Renard-Dragon/Humanoïde

MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   Ven 8 Jan - 0:21

Serena était partie on ne sait où et je me retrouvais seul, au côté de ma charmante bête Aya... dans un sens, cela était l'une des meilleurs compagne pour cette soirée enchanté vu sa beauté... son regard faisait vraiment pensé à Elle, mais je savais que ça ne l'était pas... je la regardais, lui faisant un léger sourire... elle me souriait, elle était mon amie... la seule d'ailleurs, je n'en avais pas vraiment. On partit vers le bar, se prenant un verre de jus de fruit, restant assis sur un tabouret, les lèvres closent, elle regardait les danseurs, et moi, appuyer contre mon poing, je regardais le vide, faisant le vide dans la tête, laissant mon esprit dans un néant de vide, ainsi me retrouvant au calme, même si j'étais entourer par la foule, jusqu'à ce que l'on me tira de mon réveil... il s'agissait de Serena, qui revenait, et avec une enfant en prime... un seul mot me suffit à éveiller une légère colère en mon être, je regardais Serena, les yeux ardents, Kurokami... ce nom n'était pas un bon présage... après tout, personne ne savait quel était le but de ce groupe d'individu, et l'on ne pouvait rien faire selon les règles de Tsubasa Gakuen.
Je regardais l'enfant à côté de Hayate, me baissant à son niveau, lui faisant un sourire, Aya me regardait, de ses yeux doux, tout en regardant aussi l'enfant, chacun notre tour...


"Tout ira bien, je te le promet... Serena...va prévenir Loo et Mya principalement. Aya... prend soin de cette jeune demoiselle s'il te plait... je m'occuperais de l'accueil des Kurokami..."


Je souris à la petite fille, mon regard écarlate était extrêmement doux, je la fixais, regardant les yeux écarlates de cette enfant, l'on aurait dit les mêmes que les miens... et je posait alors ma main sur son épaule, avant de me dirigeait vers la sortie de la salle. Je me mis devant l'entrée, enlevant la veste, la posant par terre, enlevant la cravate et retroussant les manches tout en défaisant quelques boutons pour être un peu plus à l'aise... je savais ce qui allait se passer... avec ce genre de personne, seul une chose compte... les poings, rien d'autre. Je regardais ma main, une étincelle apparut, et mes yeux virèrent alors aux bleus ciels... j'étais prêt à les expédier tout droit à l'infirmerie...





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsubasa-gkn.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: [SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]   


Revenir en haut Aller en bas
 

[SCENARIO DU BAL n°1] Soirée Costumé [Sujet Principal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TSUBASA GAKUEN :: TSUBASA GAKUEN :: Lieux Divers :: Salle de Fête-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit