AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 

Enfin arrivé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité



Invité




MessageSujet: Enfin arrivé.   Dim 2 Mai - 23:45

Yumi était parti tôt ce matin là. L’école de Tsubasa Gakuen n’était pas la porte à côté. La jeune fille avait donc pris le train. Dehors une douce chaleur flottait dans l’air et le soleil à présent bas dans le ciel baignait la terre d’une lumière orangée aux reflets roses et rouges. Quelques nuages accompagnaient le couché de soleil. Yumi dormait profondément appuyée contre la vitre côté paysage du compartiment. Elle fut soudain réveillée par le bruit des roues du wagon.

CLAC CLAC CLAC CLAC.

Puis le train perdit de la vitesse pour s’arrêter quelques secondes plus tard. La jeune fille savait où se trouvait l’école en théorie mais elle paraissait plus difficile à trouver que sur le plan. Yumi tirait ses bagages derrières elle, mais ils n’étaient pas vraiment pratiques, ils étaient très encombrants même. Il lui était difficile de marchait à travers la foule de la ville. L’indication sur plan la conduisit hors de la ville. Elle marcha longtemps. Yumi était à présent assez loin de la ville et ne se sentait pas rassurée du tout. Pas un bruit ne flottait dans l’air. Quelques oiseaux passaient au-dessus de sa tête de temps en temps, mais sinon pas un bruit, pas même un mouvement. L’adolescente trouvait alors l’endroit oppressant. Elle fit alors sortirent Senji après avoir vérifié que personne ne se trouvait dans les environs. L’animal apparut devant elle en s’étirant et en bayant.

-AAAHHHH !! Ca fait du bien de se dégourdir les pattes. J’en avais assez de rester dans ton esprit à ne rien faire, c’est comme un génie enfermé dans une lampe magique.

-N’exagérons rien. Ce n’est pas si mal. Je me suis ennuyée toute la journée pendant que tu roupillais et que je marchais à ta place.

-Hum ! Je préfèrerais te porter dans ma tête que d’attendre bêtement dans un esprit.

-Bon bref oublions ça. Je t’ai gardé un petit quelque chose.

Yumi laissa un suspens de quelques secondes, plongea la main dans la poche de son manteau, et en sortit un chose entouré d’une serviette en papier portant le logo du restaurant du train. Senji sentit immédiatement l’odeur exquise qui en dégageait. Sa maîtresse enleva la serviette et lança un morceau de viande en l’air en criant d’un ton amusé :

- Attrape ! , En lançant un second morceau, réflexe !

La créature attrapa en vol les deux morceaux de viandes et d’un seul coup de mâchoire il les engloutit.

-Ha t’as pas perdu la main on dirait Senji. T’es toujours aussi doué.

-Oui je sais.

-Et modeste avec ça ! Ah ah ah ah.

Senji sourit car s’était Yumi mais si ça avait été une autre personne, il l’aurait sûrement mal prit. La jeune fille s’approcha de lui, posa une main sur sa tête en passant ses doigts dans ses longs poils soyeux, et lui dit :

-Je te les ai gardé après avoir mangé. Je me suis dit que tu adorerais ça. Mouton l’une de tes viandes préférées.

Puis Yumi le prit dans ses bras. Senji lui caressa le visage de son museau. La jeune fille se releva en suite et replongea le nez sur le plan.

-Alors ce ne peut pas être très loin à présent. Senji tu pourrais me donner un petit coup de patte ?

-Mmmmm oui. Mais c’est bien parce que c’est toi.

-Merci, alors cherche l’odeur d’une personne par exemple.

Le loup se concentra sur les odeurs qui l’entouraient. Il sentit beaucoup l’odeur de bois, de feuilles, de terre, d’animaux. Il dût redoubler d’effort pour réussir à percevoir une odeur humaine. Senji se tourna vers la direction d’où partait l’odeur. Sûr de lui il marcha d’un pas certain et déterminé. Sa démarche était étrange comme à son habitude. Il était voûté, la tête vers le bas, et très silencieux. Yumi le suivit sans dire un mot. Il sortirent alors de la forêt pour se retrouver sur une petite route de gravier. Ils la remontèrent, et tombèrent sur une grande grille. Yumi pouvait lire Tsubasa Gakuen.

-Bravo Senji t’es le meilleur. J’tadore !

-Encore une fois je sais.

Yumi poussa la grille, et suivit de Senji, entra dans l’école. Ils se tenaient à présent devant un bâtiment gigantesque. Yumi posa ces valises, et admira avec des yeux stupéfaits les lieux.
Soudain, la jeune fille entendit des bruits de pas venant de derrière elle. Senji se retourna le premier, puis sa maîtresse en fit de même. Un graçon vêtut d'un sweet bleu foncé, franchissait la porte d'entrée tout comme Yumi quelques secondes auparavant. Il avait le visage recouvert d'un capuche dont on ne voyait que certaines mèches de cheveux noirs dépasser de chaque côté. Il marchait d'un pas lent et distrait, et n'avait sur lui q'un petit sac à dos, alors que la jeune fille était entourée de deux grosses valises. Senji commença à baisser la tête entre ses épaules, à voûter son dos et à mettre la queue entre les pattes, c'était sa façon à lui d'accueillir les gens. Un sourire narquois se dessina sur son visage. Yumi quant à elle, son sourire était amicale et chaleureux, suivit d'une petite salutation :

-Salut.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité




MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Mar 4 Mai - 21:58

Le grand jour était enfin arrivé. Il partait pour sa nouvelle école. Sa tante le laissa préparer tout ce qu’il désirait emporter, ce qui ne constituait pas grand-chose en fait. Il ne prit que son mp3, une lampe de poche tellement petite qu’elle pouvait servir de porte clé et un paquet de bonbons au caramel dont Loff raffolait tant. Il prit son sac à dos pour y mettre quelques habits de rechange et sa trousse de toilette avant d’y mettre le mp3 la lampe et les bonbons. Puis il descendit les escaliers pour attendre sa tante. Lorsque celle-ci le vit avec son sac à peine remplit, elle s’exclama :
« C’est tout ?! »
« Bein oui . » répondit-il comme si cela coulait de source.
Jarod n’avait jamais été très expansif.

Le trajet en voiture fut long et pénible jusqu’à l’aéroport. Et le trajet en avion fut plus pénible encore. Mais Jarod prit son mal en patience. Finalement, il arriva dans une assez belle ville où il se sentit complètement perdu. Il suivit le plan que sa tante lui avait confié et entama une longue marche vers sa nouvelle école. Il regrettait que Loff ne puisse pas se joindre à lui. Plus que tout il aurait aimé marcher au côté de son ami…


Au bout d’un moment, la forêt remplaça la ville, les arbres remplacèrent les immeubles et l’air pur remplaça l’air empoisonné que recrachaient les voitures. Il avait les pieds en feu et, lorsqu’il vit une grume il s’y assit en soupirant. Loff apparut à ses côtés, sa tête bleue venant se coller contre la joue de son maître pour lui dire bonjour.
« Je suis content de pouvoir enfin sortir, dit-il en pensée. Et le paysage me plait assez. »
Il prononça ces mots très lentement, comme à son habitude. Jarod aimait beaucoup la façon qu’il avait de parler. Elle l’apaisait et la voix grave qui raisonnait dans sa tête avait le don de lui redonner le moral.
« Moi aussi je préfère les arbres. »
Puis, après un long silence durant lequel il savoura de laisser se reposer ses pieds il ajouta :
« Bon. Il faut nous remettre en route si on ne veut pas arriver en pleine nuit. »
Il soupira puis se leva de la grume dont la mousse humide lui avait laissé des traces mouillées sur son pantalon. Cela sécherait en marchant.
« Tu as déjà bien marché. Je vais prendre le relai, annonça Loff en se baissant pour que Jarod puisse monter sur son dos puissant. »
Ce dernier ne se fit pas prier. Il écarta d’une main prudente les deux crêtes souples qui parcouraient tout le dos de Loff puis il se cala le ventre en avant, s’étalant de tout son long, les jambes retombant de chaque côté du corps de la créature. Il soupira d’aise et remercia son ami en pensée.
Loff se mit alors en route. Pas une fois ils ne croisèrent qui que ce soit. Tant mieux. Ainsi, Loff pouvait continuer de porter son ami qui, de toute façon, s’était assoupi. Il marchait de son habituel pas lent et ondulant tel un serpent sur le chemin de terre battue, écoutant vivre la forêt dont les chants d’oiseaux n’étaient perturbés que par les faibles ronflements de Jarod. Il aimait beaucoup la nature et déplorait ce qu’en faisaient les Hommes. Se retrouver là au milieu de toute cette verdure intacte lui mettait du baume au cœur tout en le rendant nostalgique. Il aurait aimé que toute la planète fût ainsi recouverte d’autant de beauté.
Bientôt, ils arrivèrent en vu d’un portail qui marquait l’entrée de l’établissement. Loff réveilla Jarod d’un petit coup d’épaule. Le garçon poussa un gémissement endormi et changea de position pour se remettre à ronfler. La créature cessa de marcher et l’absence du balancement régulier qu’il produisait en se déplaçant termina de tirer Jarod de son sommeil.
« On est déjà arrivé ? » demanda t’il bêtement en regardant ce qui était écrit sur le portail.
« Tu as dormi » lui rappela Loff, signifiant ainsi qu’il avait quand même pas mal marché.

Jarod descendit du dos de son ami et avança d’un pas lent vers le portail. A le regarder se déplacer ainsi, on ne pouvait s’empêcher de le comparer à la créature qui le suivait. La démarche souple du reptile se ressentait en lui, bien qu’il ai les mains enfouies dans les poches. Il rabattit sa capuche sur sa tête pour cacher sa coupe de cheveux ébouriffée et ainsi, ne pas passer pour quelqu’un de négligé.
Lorsqu’ils atteignirent la hauteur du portail, Loff, nerveux, disparut dans l’esprit de Jarod. Il avait prit le reflexe de disparaitre chaque fois qu’il voyait quelqu’un arriver. Et le fait que tout le monde ici soit comme Jarod ne lui avait pas effleuré l’esprit. D’ailleurs, rien ne disait que tous auraient une créature telle que lui. Autant rester prudent. Du moins pour l’instant.

Alors qu’il continuait d’avancer en n’osant pas trop regarder autour de lui, une voix frêle de jeune fille l’interpela.
« Salut ! »
Il s’arrêta et regarda la personne qui venait de lui parler. Il remarqua immédiatement le gros loup aux couleurs étranges qui se trouvait à ses côtés. Une joie immense l’envahit alors en se disant qu’il ne serait pas obligé de cacher son ami bleu deux fois plus grand que lui.
« Salut, lui répondit-il. Tu viens d’arriver toi aussi à ce que je vois ajouta t’il en avisant les lourdes valises. Tu veux que je t’aide à les porter ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité




MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Mar 4 Mai - 22:42

Le garçon s’arrêta et posa le regard sur Senji. Ce dernier le remarqua, n’apprécia guère, et finit pas détourner le regard vers sa maîtresse. Yumi lui lança un rapide regard noir. Le garçon lui rendit son salut, et lui posa une question pour le moins gentleman. Il proposa de porter ces valises. Yumi en fut quelque peu gênée, et hésita à répondre. Elle avait aussi peur de la réaction de Senji. Lui qui était très possessif, il ne voudrait peut-être pas qu’on touche aux bagages de la jeune fille, qui renfermaient toutes ses affaires personnelles, précieux aux yeux de Yumi, donc précieux pour le loup. La jeune fille répondit tout de même à la question du garçon :

-Euh oui j’ai franchi ces portes il y a quelques secondes avant toi. Je ne voudrais pas te déranger. J’ai emporté beaucoup d’affaires alors je prends la responsabilité de les porter. A moins que tu y tiennes vraiment. Au fait je ne me suis pas présentée. Mon nom c’est Yumi, Yumi Steawarts. Lui c’est Senji, dit-elle en montrant le loup qui était resté à ses pieds, ne fait pas attention à ce qu’il dit. Il est parfois très… très…. Ironique.

Senji se leva d’un bon et regarda Yumi d’un air insistant. Il était toujours voûté, la tête en avant penchant vers le bas. Il prit soudain la parole. Ce geste aurait pu choquer certain dans le monde du commun des mortels, mais pas dans cette école extraordinaire.

-Merci Yumi mais je peux me présenter tout seul. Je suis Senji. Je suis sa " bête " mais aussi son protecteur. Bon c’est vrai que je suis parfois ou même souvent ironique ou blazé mais au fond elle m’aime bien. Elle m’adore ! N’est-ce pas ?

Sa voix était étrange, entre le grave et le rauque, et il avait une respiration lente et bruyante.

-T’es surtout le loup le plus modeste que je connaisse.

-Tu vois ! Toi aussi t’es ironique. Ahahah.

Bon bref. Je suis désolée pour ce petit contre temps. Mais dis-moi, tu n’as pas de bête ? Ici tu peux le ou la matérialiser sans risque.

Yumi fixait à présent le garçon, elle espérait ne pas le gonfler avec tout ce blabla. Elle savait bien qu’elle était parfois en peu chiante. Senji reprit la parole. Apparemment, il préférait changer de sujet :

-Bon bah moi je vais roupiller.

-Eh ! Reviens ici ! C’est plutôt toi qui devrais m’aider à porter mes valises au lieu de paresser et de te goinfrer de viande toute la journée. Morfale !

Senji ne supportait pas l’idée que ce garçon aide Yumi. Il prit ça comme un défit. Il revint alors, et prit place à côté de la jeune fille. Il se secoua puis finit par ajouter avant de se taire :

-Ok ça va ! Je reviens. Désolé.

Le mot " désolé " résonna dans la tête de Yumi. Elle n’avait pas l’habitude de l’entendre sortir de la bouche de Senji. C’était louche. C’était sûrement à cause de ce garçon. Yumi reprit alors le file de ce qu’elle disait.

-Oui alors désolée pour tout ce blabla inutile. Qu’est-ce que tu sais faire ? Moi je peux contrôler l’électricité. Mais c’est pas ce qu’on pourrait appeler au point.

La jeune fille rougit quelque peu. Mais son visage retrouva vite son teint habituel. Yumi se demandait quel pouvait être le pouvoir d’un garçon aussi mystérieux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité




MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Mar 4 Mai - 23:15

A l’évidence, le loup avait un caractère de cochon. Et il semblait très attaché à son joli maître. Chose étrange, il prit la parole devant Jarod sans la moindre gêne. Il était rare que Loff parle de vive voix, préférant le silence bruyant de l’esprit.
La jeune fille lui demanda alors s’il n’avait pas de bête. A l’évidence, elle trouvait étrange de ne pas voir la créature du garçon à ses côtés. Loff hésita cependant à se montrer. Le caractère du loup ne lui plaisait pas du tout. Lui qui était d’un naturel calme et pacifique, il se retrouvait devant un être à l’apparence brusque et de mauvais poil.
Puis, Yumi expliqua qu’elle contrôlait l’électricité. Jarod essaya d’imaginer pouvoir contrôler l’élément électrique. Cela devait être assez utile. Du moins, si cela fonctionnait correctement. Lui aussi aurait put avoir un don utile si seulement il avait su le maîtriser…

« Moi ? Euh, je… Enfin… J’arrête le temps… » En disant cela, il avait ôté sa capuche et ses cheveux en bataille apparurent plus mal coiffés que jamais.
« Et je m’appel Jarod cela dit en passant, dit-il avec un sourire narquois aux lèvres. »
Il n’avait pas pu en placer une depuis qu’elle avait prit la parole et il en profita pour répondre à toutes ses questions.
« Et si, il y a bien une créature qui m’accompagne. Mais il ne veut pas se montrer. »
En effet, Loff avait décidé qu’il préférait rester bien tranquillement en transit dans l’esprit de son maître. Il n’aimait pas les querelles et il sentait que ce loup en serait source.

Ils reprirent leur marche vers l’imposant bâtiment qui se trouvait devant eux, tout au bout de ce qui ne ressemblait pas vraiment à une cour de récréation mais à un parc de promenade. Jarod avait renoncé à vouloir aider Yumi à porter ses bagages devant la réaction extrême de son compagnon à poil. Lui non plus n’aimait pas les conflits. Tout en marchant, il lui expliqua plus en détail en quoi consistait son pouvoir.

« En fait, j’arrive à arrêter le temps. Le seul problème, c’est que je ne sais ni comment ça marche ni comment ça se contrôle. Les choses se figent lorsque je ne m’y attends pas. Parfois c’est quand je dors, parfois c’est quand je mange. Et souvent ça se produit lorsque j’éternue ou que j’ai le hoquet. C’est plus gênant qu’autre chose en vérité… »
Il se tut, se rendant compte que jamais encore il n’avait put parler de la sorte à qui que ce soit. Un sentiment de bonheur intense s’empara de lui à cette évidence. Il n’était plus seul et il n’avait plus ce lourd secret sur les épaules. Un poids immense venait de quitter ses épaules et il continua de marcher, le cœur soudain plus léger.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité




MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Mer 5 Mai - 18:00

Le garçon hésita à parler de son pouvoir devant Yumi. Elle comprenait très bien le fait qu’il soit gêné. Mais il finit tout de même par lui révéler. Il pouvait arrêter le temps ! Quelle pouvoir incroyable ! Yumi ne put s’empêcher de lancer au garçon un regard admiratif. Il retira ensuite sa capuche. La totalité de son visage apparut enfin à Yumi. Il avait des cheveux noirs en bataille qui lui donnait un air Rebel, puis il se présenta à son tour. « Jarod » ça avait du style et la jeune fille trouvait ça sympa. Il lui expliqua aussi que sa créature ne voulait pas se montrer. Tant pis. Yumi n’en saura pas plus. Décidément, cette bête était tout le contraire de Senji. Il préférer rester dans l’esprit de son maître, alors que Senji ne se ferait pas prier pour sortir de cette endroit qu’il appelait « néant ». Probablement que le loup ne lui avait pas donné envie de sortir ou peut-être même agacé. Quelle qu’en soit la raison, il ne se montra pas pour le moment. Les deux nouveaux continuèrent à marcher. Le bâtiment paraissait plus énorme encore de prêt. Puis leur chemin les conduisit devant une immense cour peu commune. Yumi n’avait jamais vu cela. C’était un véritable jardin. Une gigantesque pelouse recouvrait le sol, et un peu partout des arbres et des fleurs sortaient du sol. Senji avait apparemment dissuadé Jarod d’aider Yumi à porter ses valises. La jeune fille tirait donc la plus petite derrière elle, pendant que le loup portait dans sa gueule la deuxième.
Jarod lui expliqua ensuite son pouvoir plus en détail. Yumi fut soulager de voir qu’elle n’était pas la seule à avoir des difficultés avec.

« En fait, j’arrive à arrêter le temps. Le seul problème, c’est que je ne sais ni comment ça marche ni comment ça se contrôle. Les choses se figent lorsque je ne m’y attends pas. Parfois c’est quand je dors, parfois c’est quand je mange. Et souvent ça se produit lorsque j’éternue ou que j’ai le hoquet. C’est plus gênant qu’autre chose en vérité… »

Cela fit penser à Yumi qu’elle allait avoir de sérieux problèmes avec son pouvoir. Puisque Jarod lui avait donné de plus amples explications sur ce qu’il pouvait faire du temps, la jeune fille lui parla aussi de son pouvoir.

-C’est sûr qu’avoir la maîtrise du temps quand on en n’a pas le contrôle, ça doit pas être simple. Moi aussi c’est assez gênant en fait. Je fais souvent tout exploser. Quand je rentre dans une pièce, les ampoules se brisent ou disfonctionnent. Quand je touche à un appareil électrique je finis toujours par me brûler les doigts. J’ai même déjà fais exploser le téléviseur de ma classe quand j’étais au collège. C’est encore pire quand une émotion forte me submerge.

Cela était étrange. Yumi avait toujours dû garder ça pour elle. Mais là non. Il ne trouvait même pas ça bizarre. Elle n’en revenait toujours pas. Elle pouvait alors parler à quelqu’un sans risquer de dévoiler le secret.

-Au faite personne ne nous accueil pour nous montrer nos chambres ? C’est étrange qu’il n’y ait personne.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité




MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Mer 5 Mai - 18:18

Jarod écouta Yumi lui parler plus en détail du don qu’elle avait. Elle non plus n’était pas encore au point apparemment.
A la dernière réplique de la jeune fille, Jarod s’arrêta de marcher pour regarder tout autour de lui. Ils étaient seuls. Pas âme qui vive pour venir leur souhaiter la bienvenue où les mener jusqu’à leur chambre.
« Bah, je suppose qu’il est trop tard. Ils ne doivent plus nous attendre. Loff m’a porté jusqu’ici et, même s’il fait de bien plus grandes enjambées que moi, il avance lentement. »
Parler de Loff à quelqu’un d’autre était étrange et un malaise s’insinua en lui. Un frisson glacé lui parcouru l’échine mais il se rasséréna presque aussitôt. Il n’avait rien à craindre ici…
Un sourire lumineux envahi soudain son visage d’ordinaire fermé et sérieux. Ici il pourrait enfin vivre tel qu’il était vraiment. Il n’avait plus besoin de faire semblant.
Soudain, comprenant qu’on parlait de lui, Loff se montra. Il apparu de nulle part aux côtés de Jarod, ses rayures brillant d’un bleu magique dans la nuit tombante.
« Quand on parle du loup… Yumi, je te présente Loff »
La jeune fille sembla un peu étonnée car elle avait la bouche ouverte comme une grenouille en quête de mouches. L’image fit rire Jarod.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité




MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Mer 5 Mai - 21:08

La nuit était tombée depuis un moment maintenant. Le soleil avait fait place à la mystérieuse voile actée, et les ténèbres englobaient à présent le monde. Bien que la présence de Jarod rassure Yumi, elle sentit un léger malaise l’entourer. Elle n’appréciait pas du tout le noir. Elle était restée traumatisée du soir au Senji l’avait sauvé. Elle voyait des ombres partout, et l ‘inquiétude commença à la gagner. Senji le vit immédiatement et s’approcha de sa maîtresse. Il glissa sa truffe dans la paume de la jeune fille, puis la tête. Sa main semblait bien petite à côté de l’animal. Elle s’agrippa ensuite doucement aux longs poils de son loup. Puis Jarod brisa le silence pour répondre à la question de Yumi.

« Bah, je suppose qu’il est trop tard. Ils ne doivent plus nous attendre. Loff m’a porté jusqu’ici et, même s’il fait de bien plus grandes enjambées que moi, il avance lentement. »

Yumi ne voulait pas coucher dehors. Elle espérait que quelqu'un vienne les chercher. Sa bête devait être énorme pour le porter à travers la forêt. C’était peut-être un dragon. Mais un dragon qui avancerait lentement ? Non ça devait être autre chose.
Soudain, une lumière bleutée apparut au milieu de ténèbres de la nuit aux côtés du garçon. Yumi fut surprise par la taille de l’animal. C’était une sorte de dragon sans ailes, ayant six pattes et deux rangées de crêtes. Sa couleur était magnifique et incroyablement attirante. Yumi resta bouche-bée. Jarod parla à nouveau :

« Quand on parle du loup… Yumi, je te présente Loff »

Yumi était enchantée de le voir.

-Tiens ! Je suis ravie de te rencontrer Loff. C’est à cause de Senji que tu ne voulais pas sortir ? Ne t’inquiète pas il est un peu buté sur les bords mais il a un très bon fond.

Yumi tenait toujours Senji. Ce dernier ne bougea pas et n’ajouta rien au commentaire de la jeune fille. Il se contenta de lancer un clin d’œil amical à Loff. Quant à Yumi, un sourire chaleureux apparut sur son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité




MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Mer 5 Mai - 21:33

Loff regarda Yumi un long moment avant de répondre à Jarod en pensée, pour que lui seul entende :
« Elle est jolie. »
Et Loff ne disait jamais rien s’il ne le pensait pas vraiment. Il ne mentait que très rarement et, de toute façon, il ne savait pas mentir sans qu’on le remarque aussitôt.
Il tourna sa tête, si petite comparé à son long corps imposant, et la posa sur l’épaule de Jarod sans y mettre le moindre poids. C’était juste pour avoir un contact physique avec lui et être ainsi plus présent. Jarod apposa sa main sur le crâne de ce dernier et Loff ferma les yeux de plaisir.

« Tiens ! Je suis ravie de te rencontrer Loff. C’est à cause de Senji que tu ne voulais pas sortir ? Ne t’inquiète pas il est un peu buté sur les bords mais il a un très bon fond. »

A la réplique de Yumi, Loff rouvrit les yeux et inclina la tête sur le côté. Puis, il se mit en marche vers le bâtiment qui se trouvait encore loin et dont l’ombre menaçante se profilait devant eux. Ses six pattes musclées se posaient alternativement sur le sol, pesantes mais silencieuses. Son corps ondulait sur la pelouse, gros lézard paisible découvrant un lieu inconnu sans s’en émouvoir le moins du monde. Du moins en apparence. Mais tout son esprit bouillonnait de bonheur devant tant de beauté. Et cela, seul Jarod en était conscient.
Ils se mirent à marcher à sa suite et le rattrapèrent vite sans problème et durent même ralentir le pas pour rester à son niveau. Pour s’excuser du manque d’éloquence de son ami, Jarod dit à Yumi :
« Désolé. Il n’est pas très expansif. Mais il te trouve jolie. »
Chose étrange, Loff se mit à rougir. Mais seul Jarod put s’apercevoir de la nuance de couleur sur son teint bleu, surtout dans la pénombre ambiante.
Jarod avait remit ses mains dans ses poches et marchait en regardant le ciel qui commençait de se parsemer d’étoiles. Elles étaient si nombreuses ! Et tellement lumineuses…
L’air se rafraichissait et il fut tenté de rabattre sa capuche. Mais par déférence pour sa nouvelle amie, il n’en fit rien. Ce ne serait pas très poli.
Il aurait bien voulu lancer un sujet sur lequel ils auraient pu parler, mais aucune idée ne lui vint et il ne pu que s’enfoncer dans un silence gêné. Finalement, au bout d’un moment, il se racla la gorge et dit bêtement :
« C’est une belle nuit. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité




MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Lun 10 Mai - 23:29

Yumi et Jarod s’étaient de nouveau arrêtés. Loff posa sa tête sur l’épaule de son maître, avant de se remettre à marcher. Il avait un pas lent, qui semblait ralentir le temps. Il regardait la cour gigantesque, son laisser transparaître d’émotions. Jarod le suivit, alors Yumi se lança derrière lui suivit de Senji, dont elle avait lâché les poils. Les deux adolescents marchaient à présent à l’allure de Loff. Le garçon dit alors quelque chose.

« Désolé. Il n’est pas très expansif. Mais il te trouve jolie. »

Yumi rougit devant de telles paroles. Personne ne lui avait jamais dit qu’elle était jolie. Pour la première fois elle ressentit un peu de gêne, et les mots restèrent bloqués dans sa gorge.

-Bah… Euh… Merci mais… euh… C’est pas gentil tu me mets dans un tel embarra. Ahahahahaha. Merci Loff. J’aimerais bien que mon Senji prenne exemple sur toit.
Le loup ajoute quelque chose à cela.

-Mais je suis gentil, mais à ma manière. Tu sais très bien que je t’aime et que ferais tout pour te protéger.

Senji frotta sa tête contre la jeune fille. Yumi le caressa doucement.

Un long silence régnait, puis Jarod remit les mains dans les poches. Il leva la tête pour observer les étoiles. Elles formaient comme un troupeau. Ou plutôt une grande famille. L’air se faisait de plus en plus frais, et le noir de la nuit s’épaississait. Le silence perdurait, et Yumi ne savait pas quoi dire. Se fuit Jarod qui parla.

« C’est une belle nuit. »

Yumi avait envie de rire, mais elle se retint.

-Oui c’est vrai. Je vois que les sujets de conversations commencent à manquer. Je préfère quand même la lumière du jour aux ténèbres de la nuit.

La jeune fille sourit. Un sourire comme elle en avait le secret. Elle aperçut alors un réverbère. Elle courut vers l’objet, colla sa tête contre le métal froid, avant d’être rejoint par Senji.

-Tu veux un peu d’aide ?


-Non c’est bon.

Yumi ferma les yeux. Elle se concentra, et une faible lueur apparut. Puis soudain elle devint plus forte. Yumi rouvrit en douceur les paupières, puis se retira calmement. L’ampoule du réverbères brillait, mais pour combien de temps.

Revenir en haut Aller en bas
Yohko Minamoto

avatar

3ème Année/Admin


Messages : 329
Experience : 318
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 26
Age du personnage : 17 ans
Situation : Célibataire

Sky-Children
Arme: n/a
Nom de la Bête: Aya
Type de Bête: Renard-Dragon/Humanoïde

MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   Jeu 13 Mai - 1:39

[Suite de l'Hôpital => Dur dur le réveil...]

L'obscurité de la nuit, merveille de ce monde, ces étoiles brillant dans le ciel obscur, offrant une lueur d'espoir aux plus pauvres et malheureux de ce monde... Je marchais dans l'obscurité, je venais de quitter l'hôpital, le soleil couchant avait pris le contrôle du ciel lorsque je venais de le quitter, et maintenant, me voila à l'Institut, de nouveau au travail en tant que Pilier du Ciel. J'avais trouvé le dossier des arrivants dans le couloir de l'hôpital... ces vicieux savaient que je comptais reprendre mon rôle dès que je sortais de l'hôpital... ils prévoient vraiment tout à l'avance. J'étais donc à l'entré, et je vis une lueur dans la cours, des voix résonnantes, celle d'un garçon et celle d'une fille. Je voyais des ombres dans l'obscurité... et je n'étais pas accompagné de Aya car celle-ci était sûrement en train de s'occuper de Hayate dans ma chambre... J'avançais donc, et j'arrivais à leur niveau dans un silence pesant... j'étais aussi silencieux qu'un chat noir dans la nuit...


"Bonsoir tout les deux..."

Mon regard rouge sang se posait sur les deux nouveaux venus, et je les fixais un à un, fixant les dossiers que je tenais en main.

"Vous êtes bien Yumi Steawarts et Jarod Lutz ?"

Mon teint était extrêmement pâle, sûrement dû au fait que je sortais il y a peu de l'hôpital, heureusement que je savais prendre sur moi... après ces deux élèves, j'irais dans ma chambre et me reposerait comme il se doit avec cette petite fille et Aya... j'en avais vraiment bien besoin...

"J'espère ne pas avoir été trop long... vous n'avez pas trop attendu en ce lieu ?"

La lumière du réverbère montrait mon visage, ma tenue qui était en lambeau car il s'agissait de la tenue du soir du bal... l'on voyait ainsi divers bandage sur mon corps, une d'entre elle s'était légèrement ouverte durant le voyage vers l'Institut, heureusement, j'avais réussi à refermer la plaie... Enfin, ne nous égarons pas dans ce genre de détail futile... Je fixais de mon regard brillant dû à la lumière du réverbère les deux arrivants... le mignon petit couple si l'on peut dire...





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsubasa-gkn.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Enfin arrivé.   


Revenir en haut Aller en bas
 

Enfin arrivé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TSUBASA GAKUEN :: TSUBASA GAKUEN :: Institut Tsubasa :: Rez-de-Chaussé :: La Cour-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit